Steve Caron /TC Media Le ministre Gaétan Barrette était heureux d'annoncer la construction d'une maison de naissance dans l’est de Montréal, dans le quartier de Mercier-Est.

À compter de l’automne 2018, les futures mamans qui le souhaitent pourront accoucher à la toute nouvelle Maison de naissance de l’est de Montréal qui verra le jour sur les terrains adjacents au CLSC de Mercier-Est.

La construction débutera à compter du 7 novembre prochain et un an de travaux sont prévus pour réaliser le projet.

La maison de naissance comprendra quatre chambres et 10 sages-femmes y travailleront. Environ 400 accouchements pourront y être faits annuellement.

Le CIUSSS de l’est-de-l’île-de-Montréal sera locataire des lieux et bénéficiera d’un budget récurrent de 1,65M$ pour le fonctionnement de la maison de naissances et le service de sages-femmes, incluant les coûts de location du bâtiment.

«La location des lieux est une décision économique qui n’est pas inhabituelle. Mais la gestion de l’établissement relèvera du CIUSSS», a précisé le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Pour le ministre, «cette initiative s’inscrit en parfaite complémentarité avec les efforts que nous déployons pour rapprocher les services de la population et en  améliorer l’accessibilité.»

Boom démographique
Avec plus de 6600 naissances sur le territoire du CIUSSS de l’est-de-l’île-de-Montréal, le secteur connaît un véritable boom démographique.

Alors que le taux de natalité est de 14% sur l’île de Montréal, il est de 28% dans l’est de Montréal.

«La Maison de naissance de l’est de Montréal va permettre d’offrir un milieu de vie intéressant aux nouveaux parents. Elle complétera les différents services de notre CLSC présentement offerts aux jeunes familles», d’indiquer Yvan Gendron, président et directeur général du CIUSSS.

À terme, le service de sages-femmes pourrait même être offert à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont et à domicile. Des discussions ont présentement cours.

Présente à l’annonce de son collègue, la députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, se réjouit que le projet puisse enfin voir le jour.

Elle a rappelé que sur le terrain, le dossier fait consensus depuis plus de 10 ans, soulignant les artisans de la première heure de ce projet André Gagnière, alors directeur général du CLSC Mercier-Est, et Josée Lapratte, directrice générale des Relevailles de Montréal.

«Il fallait d’abord faire tomber les silos, ce qu’a permis le projet de loi 10, et avoir les ressources financières pour le faire», de noter le ministre Barrette.

Ce dernier a réitéré l’intention du gouvernement d’ouvrir d’autres maisons de naissance.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!