Steve Caron/TC Media Au vestiaire d'entraide de Marie-Reine-des-Coeurs, les gens pourront y dénicher des systèmes audio ou radios en tous genres comme le soulignent Lucie Bouchard et Jacques Dorélien, respectivement bénévole et curé de la paroisse Marie-Reine-des-Coeurs.

Plusieurs citoyens habitant la paroisse Marie-Reine-des-Cœurs ont de plus en plus de difficulté à joindre les deux bouts. Pour leur venir en aide, la paroisse met sur pied un vestiaire d’entraide où les gens pourront se procurer notamment des vêtements, des petits articles ménagers, des jouets pour les enfants ou encore de la vaisselle à prix abordables, question de leur permettre de souffler un peu.

La formule n’est pas nouvelle en soit. Plusieurs paroisses montréalaises offrent un tel service à leurs citoyens. Marie-Reine-des-Cœurs a décidé d’emboîter le pas.

Chaque mercredi, à compter du 17 janvier, le vestiaire d’entraide ouvrira ses portes de 11h à 16h. Il sera situé dans les locaux adjacents à l’église Marie-Reine-des-Cœurs au 5905, rue Turenne, dans Mercier-Ouest, au sous-sol du bâtiment. Les gens pourront y dénicher diverses trouvailles à petits prix.

«Nous tenons deux bazars par année qui se déroulent sur plusieurs jours. Mais le reste de l’année, il n’y avait rien de particulier. Nous avons donc décidé d’offrir un service d’entraide sur une base hebdomadaire, en plus de nos deux bazars annuels», explique Jacques Dorélien, l’abbé de la paroisse Marie-Reine-des-Cœurs.

Le vestiaire d’entraide est basé sur le recyclage et la réutilisation. Les gens viennent déposer les objets en bon état dont ils ne se servent plus – du lundi au samedi entre 8h30 et 17h – et des bénévoles se chargent ensuite de trier la marchandise et de la vendre dans les rayons du vestiaire à des prix abordables pour tous.

«Nous recevons beaucoup de belles choses, c’est très encourageant. Les gens sont généreux et nous les invitons à venir magasiner. Ils feront de belles découvertes», croit Lucie Bouchard, bénévole à la paroisse Marie-Reine-des-Cœurs.

Tous les profits réalisés par le biais des ventes du vestiaire d’entraide sont réinvestis dans la communauté et les services de la paroisse. Des revenus qui permettent, entre autres, de soutenir des organismes du quartier ou encore d’assurer l’entretien de l’église.

«En magasinant au vestiaire, les gens favorisent l’achat local, le recyclage, le partage, tout en aidant des familles ou personnes qui en ont bien besoin. Tout le monde est gagnant», de conclure le curé Dorélien.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!