Archives TC Media L'arrondissement de MHM a préféré laisser une couche de neige sur ses trottoirs avant de procéder à leur déblaiement pour que la neige absorbe l'eau et éviter qu'ils ne gèlent rapidement.

Pour éviter l’épisode des trottoirs glacés du 4 janvier 2015, alors que les trottoirs de la Ville de Montréal étaient impraticables dans plusieurs quartiers, l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) a cette fois décidé d’opter pour la stratégie du «Scott Towels».

Cette stratégie consiste à laisser la neige sur les trottoirs lors d’un important verglas (plus de 10 mm) pour permettre à la neige d’absorber l’eau.

«Quand on enlève la neige et que le verglas s’installe, les trottoirs gèlent rapidement après le passage des appareils trottoirs. C’est encore plus glissant que si on laisse une couche de neige. Les opérations de déneigement des trottoirs n’ont débuté que ce matin.

«Selon la météo à venir pour la nuit prochaine, une deuxième opération d’épandage d’abrasifs sur les trottoirs pourrait se faire en soirée et la nuit prochaine», explique l’arrondissement.

Tous les effectifs de MHM sont à l’œuvre sur le terrain pour déneiger et sécuriser les artères de l’arrondissement.

Vingt-cinq employés municipaux ont été affectés au déblaiement et à l’épandage d’abrasifs sur les chaussées et trottoirs. À ce nombre s’ajoutent les employés des quatre entrepreneurs privés sous contrat avec l’arrondissement.

De plus, deux équipes supplémentaires – pour un total de six employés – se consacrent aux endroits problématiques.

Malgré tout, avec les soubresauts de Dame nature il est recommandé d’éviter les déplacements inutiles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!