Collaboration spéciale Les résidents de la rue Baldwin qui réclamaient des mesures d'apaisement de la circulation souhaitaient la mise en place de dos d'âne, de pots de fleurs, de bollards, mais ils ont eu droit à des jerseys dans le cadre d'un projet-pilote.

Les riverains de la rue Baldwin réclament des mesures d’apaisement depuis plusieurs mois déjà pour réduire la vitesse et la circulation de transit dans leur secteur, mais les modifications mises en place par l’arrondissement sont loin de satisfaire les résidents.

Depuis quelques jours, des jerseys ont été installés pour rétrécir la chaussée dans le secteur de la rue Tiffin et sécuriser le terre-plein triangulaire et une traverse pour les piétons a été ajoutée.

De la signalisation permettant le stationnement le long des jerseys, au sud de Tiffin, sera mise en place d’ici deux semaines, les citoyens craignant de perdre une dizaine d’espaces de stationnement.

«Il s’agit d’un projet-pilote, de préciser l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), pour sécuriser les mouvements de circulation automobile et réduire l’accélération dans la ligne diagonale de la rue Baldwin, en vue d’une reconfiguration importante de l’intersection au cours des prochaines années.»

Les jerseys nous donnent une flexibilité pour procéder à des ajustements en cours de projet, notamment en nous donnant la possibilité d’augmenter la largeur de la chaussée cet hiver lors des opérations de déneigement, selon la porte-parole de MHM.

Les citoyens eux ne le voient pas du même œil. Plusieurs ont déploré, par le biais des médias sociaux, le recours aux jerseys qui ne font qu’enlaidir le secteur.

Ils auraient de loin préféré l’utilisation de pots de fleurs ou de bollards pour rétrécir la rue. Mais surtout, ils auraient aimé l’installation de dos d’âne, ce qui réduirait réellement l’ardeur des automobilistes.

L’installation d’un arrêt obligatoire à l’intersection de Baldwin et Tiffin aurait aussi été efficace pour forcer les gens à ralentir, croient les riverains.

Des citoyens avaient aussi demandé d’inverser le sens unique de Baldwin, qui est actuellement vers le nord et dont la rue est souvent utilisée par les automobilistes pour aller rejoindre l’autoroute 40, à partir de Tiffin.

L’arrondissement n’ayant pas retenu ces options dans le cadre du projet-pilote.

«Le volume de voiture demeure le même – circulation de transit – et pour une grande partie de la rue, la largeur demeure aussi la même. Les modifications ont été apportées en fin de parcours seulement. Leur projet n’a rien à voir avec ce que demandaient les gens», fait remarquer Johanne Prud’homme, résidente de la rue Baldwin.

Elle espère que les élus reverront leur projet-pilote puisqu’actuellement «celui-ci est loin de répondre aux attentes des citoyens».

Il a été impossible d’obtenir les commentaires de la conseillère municipale du district, Suzie Miron.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!