Sable, serviettes et parasols ne semblent pas les bienvenus dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), à l’instar d’autres arrondissements où des projets de plage sur les berges du Saint-Laurent fleurissent en ce moment. Envisagée un temps, la promenade Bellerive n’est plus considérée comme un site potentiel.

Longueil, Pointe-aux-Trembles, ou encore Verdun, les projets de plages se multiplient à Montréal.

Le parc de la promenade Bellerive, dans MHM, est souvent cité comme lieu à l’étude. Or, contrairement à ce qu’annonçait récemment un quotidien, aucun projet n’est prévu à cet endroit.

« Créer une plage sur les berges de la promenade Bellerive n’est pas un projet actif. Du côté de la direction des grands parcs ou de la Société d’animation de la promenade Bellerive (SAPB), personne ne travaille là-dessus », a précisé au Flambeau, Réal Ménard, le maire de MHM.

Un fait que confirme la directrice générale de la SAPB.

« Ça serait très surprenant qu’un projet de plage soit envisagé ici, car il n’y a pas les infrastructures pour cela. Il faudrait aménager une aire de stationnement plus grande et employer du personnel pour surveiller la baignade, car les courants y sont très importants et dangereux. À la limite, il faudrait créer un bassin d’arrêt, mais cela représente beaucoup de coûts pour seulement quelques journées très chaudes. Il vaut mieux que les gens se dirigent vers la piscine Paul-Emile-Sauvageau pour la baignade », souligne Carole Castonguay.

Mais pour les organismes qui prônent un retour au fleuve, ce coin de verdure reste parmi les favoris.

« Il est envisageable, pense Cynthia Collerette, du Comité ZIP Jacques-Cartier, qu’un jour, il y ait un lieu de baignade autorisée à la promenade Bellerive. Le site représente un grand potentiel d’accès au fleuve. D’ailleurs, les riverains du coin s’y baignaient avant la construction du Port. »

Une bonne qualité d’eau

Longtemps décrié pour son eau polluée, le fleuve Saint-Laurent revient tranquillement dans les grâces des Montréalais.

« Pour ce qui est de la qualité de l’eau, c’est correct, indique Karine Bélanger, maman de trois enfants et résidente de Mercier. Nous avons l’habitude de nous baigner dans les lacs du Québec, alors côtoyer de la vase et des poissons, c’est amusant. Mais j’aimerais bien qu’il y ait une plage surveillée, car je vois souvent des enfants s’y baigner et cela serait plus sécuritaire. »

Depuis plusieurs années, Montréal scrute la qualité de ses cours d’eau grâce à son Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA).

Une station, située au croisement de l’avenue Mercier et de la rue Bellerive, prend des mesures chaque semaine. Selon les derniers prélèvements effectués fin juillet, la qualité oscille entre « bonne » et « excellente ».

En 2013, la station de la promenade Bellerive faisait d’ailleurs partie des sites « propices aux usages de contact direct avec l’eau, comme la baignade », selon l’indicateur de mesure QUALO.

Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau à la Promenade Bellerive, on visite le bit.ly/1pDVTFg.

À lire également:

Baignade à la promenade Bellerive: on nage dans la confusion

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!