Tirer un avion, changer les lattes de bois des rails de chemin de fer, construire un radeau, escalader Grey Mountain; ces activités ne représentent qu’une parcelle de ce que l’équipe de Montréal a accompli dans le cadre du Championnat canadien City Chase.

Brigitte Nehma et Alain Lacasse ont réussi ces épreuves et 16 autres de plus, lors de cette compétition. Ils ont relevé le défi en 40 heures – dont seulement trois ont été réservées au sommeil – malgré les températures nordiques du Yukon.

Pour ajouter aux efforts mentaux et physiques, les participants ont parcouru de longues distances pour se rendre aux différentes épreuves, dont 30 km de course, 100 km à vélo et 8 km d’escalade.

« Après la première randonnée à bicyclette, on avait les jambes en compote », mentionne Mme Nehma.

Au total, 10 duos canadiens se sont envolés pour Whitehorse, pour la compétition. Parmi les concurrents, seulement trois équipes ont terminé le parcours, dont les Montréalais qui se sont classés en troisième position.

« Ceux qui ont terminé premiers cumulent 11 années d’expérience au Championnat canadien de City Chase. La participante de la deuxième équipe fait des ultras marathons et son coéquipier participe au Championnat du monde en triathlon. Nous étions très contents de nos résultats. En plus, nous étions la deuxième formation la plus âgée (le couple est âgé entre 35 et 40 ans) », affirme Mme Nehma.

Plusieurs groupes ont été éliminés aux différentes épreuves pendant cette fin de semaine. Toutefois, un d’entre eux a abandonné la course, car il n’était plus capables de poursuivre l’aventure.

La course

Il s’agissait du premier Championnat canadien pour les Montréalais. Malgré la nouveauté, les Angevins ont rapidement atteint le peloton de tête.

« Après la seconde épreuve, on était en huitième position. On a pris les vélos pour se rendre au mont Sima, pour l’arbre en arbre. Rendu à destination, nous étions quatrièmes, collé aux troisièmes », explique Mme Nehma.

Après cela, la Belle et la Bête ¬– le nom de l’équipe de Montréal ¬– n’a pas descendu du haut du classement. D’ailleurs, pendant une bonne partie de la course, ils étaient au second rang. Toutefois, certaines épreuves leur ont fait perdre leur avance.

« Lorsqu’il fallait construire le radeau, on a terminé en quatrième place. Nous devions ensuite prendre un hydravion pour nous rendre à notre autre destination, mais il a fallu attendre la cinquième équipe avant de partir. Ça nous a fait perdre beaucoup de temps. Ça nous a alors donné un gros coup. Heureusement, on a réussi à rattraper la troisième équipe à la fin du parcours », indique-t-elle.

« En partant, on s’était dit qu’on serait content avec une quatrième position. Pendant la course, on a cumulé une avance de quelques heures, qui a été ramenée à quelques minutes, étant donné le trop grand écart entre les participants. On était vraiment content de terminer la course et de dépasser les troisièmes », souligne-t-elle.

Une belle expérience

Vivre des situations extrêmes pourraient en décourager plusieurs. Toutefois, proposez aux deux concurrents de recommencer le City Chase demain matin; ils n’hésiteront pas une seconde à répondre par l’affirmative.

« C’est une superbe expérience que je suis contente d’avoir vécue. Quand je suis revenue ici, je vivais des blues. Je voulais juste y retourner. J’ai vécu quelque chose de très intense et personne ne comprend ici. J’étais encore sur ton high. Une semaine après notre retour, j’ai proposé à mon mari de mettre le cadran à 4 h du matin, comme là-bas. J’ai fait beaucoup de compétitions internationales, dont les Jeux panaméricains, et c’est ce qui se rapproche le plus. Je veux juste être là-bas et ne pas retourner à ma routine plate », confie Mme Nehma.

« C’est dans mon top 5 d’expériences de vie, en comptant la naissance de nos trois enfants », ajoute M. Lacasse.

Pour participer au Championnat canadien, les participants doivent gagner le City Chase de leur région. Les deux Angevins comptent faire tout en leur possible pour terminer premiers à chaque rendez-vous.

« Si je ne gagne pas et que je sais que je vais manquer tout ça, je ne serai pas seulement déçue, mais je serai aussi fâchée. Je veux y retourner », affirme-t-elle.

Les épreuves

Les 20 concurrents devaient réussir les 20 épreuves en un laps de temps précis pour terminer le championnat. Voici la liste :

1. Tirer un avion plein d’essence

2. Exécuter trois exercices de la formation des pompiers

3. Franchir le parcours d’arbre en arbre ainsi que de descendre une partie de la montagne à l’aide d’une tyrolienne allant à 100 km/h,

4. Atteler, désatteler et nourrir des chiens de traineau

5. Confectionner trois mouches à pêche

6. Changer trois lattes de bois des rails d’un chemin de fer

7. Réussir quatre épreuves des Arctics games

8. Sculpter une rame en bois

9. Trouver les articles d’une chasse au trésor

10. Gagner un concours de chili

11. Participer à trois parties de paintball

12. Gagner les Hunger games (inspirer du film et du premier livre)

13. Trouver un trésor dans le désert

14. Construire un radeau, le naviguer pour aller chercher un indice avant de détruire l’embarcation

15. Traverser la rivière Yukon en canot

16. Trouver de l’or à la façon des chasseurs d’or

17. Empaqueter 24 caisses de bière

18. Monter une échelle de pompier et descendre en rappel

19. Escalader le Grey Mountain

20. Tirer sur des cibles dans un parcours de tir à l’arc.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!