Un employé du CHSLD Jeanne-Le Ber a été congédié à la suite «d’opérations irrégulières», totalisant plus de 127 000 $, liées à la gestion du compte des résidents ou de personnes ayant résidé dans cet établissement de santé de l’est de Montréal.

Le subterfuge de l’employé consistait à inventer diverses activités ou frais pour débiter le compte des résidents. Il se mettait ensuite l’argent dans ses poches.

«Dans certains cas, on parle d’un montant atteignant près de 2000 $. Toutes les victimes seront remboursées», assure Denise Fortin, présidente et directrice générale au Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’île de Montréal.

En mai dernier, la Direction des ressources financières a suspecté certaines irrégularités. C’est une pièce justificative douteuse qui leur a mis la puce à l’oreille. Dès lors, la direction a mené une enquête interne qui a permis d’identifier un membre du personnel qui, après corroboration des faits, a été congédié.

«Nous avons examiné les transactions de nos 334 résidents, indique Mme Fortin. Nous sommes remontés jusqu’à 2011, soit la date d’embauche de l’employé fautif. Dès que nous avons un doute, nous effectuons le remboursement.»

Les sommes antérieures à l’année en cours seront indexées à un taux de 6 %, soit celui utilisé par le ministère du Revenu, précise Mme Fortin.

Cette dernière assure que depuis, les mécanismes de contrôle ont été resserrés pour qu’une situation pareille ne puisse se reproduire.

Le dossier a été transmis au Service de police de la Ville de Montréal.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!