Steve Caron/TC Media Les membres de la CJS sont prêts à réaliser tous vos petits contrats.

Tonte de gazon, peinture, lavage des vitres, entretien paysager et ménager, animation, gardiennage et plus encore, les membres de la coopérative jeunesse de services (CJS) d’Anjou sont prêts à reprendre le boulot.

Cette année, la coopérative baptisée «Dream Team» compte 15 coopérants, âgés de 12 à 17 ans.

«Nous avons vraiment une belle équipe. La chimie s’est tout de suite installée entre les participants et ils sont très motivés», de souligner en chœur Christina Monette et Camille Lavoie, animatrices de la CJS, qui ont elles-mêmes procédé à la sélection des jeunes.

Signe que la popularité du projet ne se dément pas malgré les années – la coopérative en est à sa septième saison – près d’une trentaine de jeunes ont posé leur candidature. Après les entrevues individuelle et de groupe, 15 d’entre eux ont été sélectionnés.

Un projet par et pour les jeunes
Pour les coopérants, il s’agira de leur première expérience de travail. En plus de réaliser les divers contrats que les gens leur confieront, les jeunes seront responsables de tout le volet administratif de leur «entreprise».

«C’est ce qui est le fun dans le projet! Nous sommes responsables de tous les volets: gestion, marketing, finances, etc.», explique Pierre-Karl Robert, président.

Ce dernier invite d’ailleurs les gens à ne pas hésiter à les contacter.

«Nous sommes une équipe dynamique et nous avons à cœur le travail bien fait. Notre travail est professionnel. Les gens ne seront pas déçus.»

Les personnes intéressées à embaucher les coopérants de la CJS peuvent les contacter au 514 353-5400. La coopérative est en service jusqu’au 14 août.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!