Steve Caron | TC Media

Afin de donner un nouveau souffle aux commerçants de la place Chaumont, le maire de l’arrondissement d’Anjou, Luis Miranda, souhaite prolonger les avenues Chaumont, Rondeau et Rhéaume jusqu’au projet résidentiel du Faubourg Contrecoeur et des rues Eugène-Achard et Paul-Pau, un secteur qui compte des milliers de clients potentiels.

Pour que le tout soit rendu possible, l’arrondissement angevin aura besoin de la collaboration de leurs collègues de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), puisque les rues Eugène-Achard et Paul-Pau se trouvent sous leur juridiction.

La présente proposition du maire Miranda, avance-t-il, aurait l’avantage de permettre aux gens du Faubourg Contrecoeur, selon où ils demeurent, d’avoir trois options faciles pour aller magasiner à la place Chaumont.

«L’objectif est de désenclaver les résidents du faubourg, mais aussi de créer de l’activité économique à la place Chaumont. Les gens de Mercier-Est viennent déjà à Anjou pour utiliser certains de nos services. Le projet vise à faciliter leur déplacement.»

L’arrondissement angevin est même prêt à assumer les coûts des travaux.

«Nous allons aménager un petit parc et faire quelque chose de beau. Tout le monde sera gagnant», assure M. Miranda.

Si au départ, les élus de MHM n’étaient pas chauds à cette idée et qu’il s’agissait d’une fin de non-recevoir, le ton est désormais beaucoup plus conciliant.

Dans les prochains jours, des représentants de l’arrondissement angevin rencontreront ceux de l’arrondissement de MHM pour discuter du projet.

«Nos deux équipes s’assoiront ensemble. La demande et les propositions seront analysées. Nous verrons comment on peut trouver une solution gagnante pour les deux arrondissements», indique Réal Ménard, maire de MHM.

Pour ce dernier, il est toutefois hors de question d’engendrer des problèmes de circulation dans le secteur visé. Et pas question non plus de mettre les résidents de côté.

«Les citoyens devront être consultés. Ils auront leur mot à dire avant qu’une décision ne soit prise», assure M. Ménard.

Lors de la conception du projet du Faubourg Contrecoeur, MHM souhaitait que la rue Eugène-Achard soit reliée à l’avenue Rondeau pour créer une voie de transit permettant aux automobilistes de joindre l’autoroute 40. À ce moment, c’est le maire d’Anjou qui n’était pas favorable à une telle option.

L’ouverture d’une seule rue allait apporter du trafic supplémentaire en trop grande concentration sur une seule artère, estimait-il à l’époque.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!