Jacques Boissinot/The Canadian Press Lise Thériault.

La députée d’Anjou – Louis-Riel, Lise Thériault, conserve un poste au Conseil des ministres. Elle est dorénavant responsable du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, tout en conservant son poste de vice-première ministre.

Elle cumulera également les fonctions de ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Mme Thériault joint donc «l’équipe économique» du gouvernement, dans un portefeuille de moindre importance. Des fonctions plus près de son passé de femme d’affaires, elle qui a été éditrice et copropriétaire du journal économique L’Édition commerciale.

De retour à l’Assemblée nationale après plus de deux mois d’absence pour des raisons de santé, Mme Thériault a été chaudement applaudie par ses collègues lors de son assermentation.

C’est sans grande surprise que la députée se retrouve avec de nouvelles responsabilités. Son passage au ministère de la Sécurité publique n’a pas été de tout repos. «L’évasion» de Francis Boucher de la prison de Bordeaux à la suite d’un imbroglio des autorités carcérales a placé la ministre sur la sellette.

Puis, dans le dossier des femmes autochtones qui auraient été agressées par des policiers de la Sûreté du Québec de la région de Val d’Or, la ministre a fondu en larmes en pleine conférence de presse.

Mme Thériault annonçait alors que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) allait mener l’enquête. Elle s’est mise à sangloter lorsque questionnée par les journalistes sur son état d’âme à la suite du reportage de Radio-Canada, qui a révélé l’affaire.

Par la suite, la ministre s’est absentée de l’Assemblée nationale pour des raisons de santé pendant plusieurs semaines. Le remaniement ministériel de Philippe Couillard coïncide avec le retour de Mme Thériault sur la scène publique.

Le silence se poursuit
Présente au salon rouge de l’Assemblée nationale, Mme Thériault a refusé de s’adresser aux médias. Son attachée politique, Sofia Benzakour, a indiqué que toutes les demandes médiatiques ont été refusées.

«Dans les prochains jours, la nouvelle ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional consacrera son temps à se familiariser avec ses nouvelles fonctions.»

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!