Collaboration spéciale - Mélanie Dusseault Les partenaires du projet-pilote de piétonnisation, rue Ontario dans Hochelaga-Maisonneuve, sont très satisfaits des résultats obtenus et n'ont pas hésité à confirmer son retour l'an prochain. De plus, un nouveau projet similaire verra le jour dans le quartier de Mercier-Ouest.

Le projet de piétonnisation partielle de la rue Ontario, entre les avenues Valois et Bourbonnière, a connu du succès. L’achalandage engendré par le projet a été 240 % plus élevé statistiquement lors des jours de piétonnisation.

En moyenne, 19 760 passages ont été enregistrés, en semaine, lors des activités de piétonnisation comparativement à 8016 passages sans piétonnisation durant la même période.

Pour les fins de semaine, les chiffres sont similaires avec 18 509 passages lors d’activités de piétonnisation par rapport à 7776 en temps normal. Des données qui ravissent les divers partenaires du projet-pilote.

Quatorze jours d’activités ont été tenus, entre le 22 juin et le 26 octobre, durant lesquels des tronçons de la rue Ontario ont été partiellement ou complètement fermés aux automobilistes. «La grande vente trottoir», «Nature en ville», «Le carnaval estival», «La belle époque» et le festival «Complètement courge», tous ont attiré leur lot de curieux.

Retombées
«Nous avons noté des résultats plus que concluants avec un achalandage 2,4 fois plus élevé statistiquement lors des jours de piétonnisation. Cette présence massive de gens de tout âge a été bénéfique pour notre économie locale. Nous devons nous en inspirer», a affirmé Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM).

Même son de cloche du côté des Promenades Hochelaga-Maisonneuve. Le président du conseil d’administration, Pierre Lessard-Blais, dresse un portrait positif de l’initiative.

«Un tel projet amène plus de monde sur la rue Ontario. Les commerçants sont heureux. Les visiteurs consomment localement. C’est bon pour les gens d’affaires.»

Un sondage mené par la ville-centre indique que 90 % des utilisateurs ont dit qu’ils étaient satisfaits ou très satisfaits du projet.

«Les données démontrent que plus le sentiment de sécurité des individus est élevé, notamment lorsqu’il y a fermeture de rues, plus l’achalandage est élevé dans le secteur», de souligner Éric Alan Caldwell, conseiller municipal de Hochelaga.

Projet dans Mercier-Ouest
Convaincu des bienfaits des projets de piétonnisation, l’arrondissement de MHM a soumis un dossier pour le quartier de Mercier-Ouest qui a été retenu par la ville-centre.

Le projet verra le jour dès l’an prochain, dans le secteur Notre-Dame-des-Victoires. Il couvrira notamment la partie comprise entre l’église et l’école du même nom, sur les rues Monsabré, Lacordaire et Louis-Veuillot, entre la rue Boileau et l’avenue Pierre-de-Coubertin.

Tous les détails seront connus dans quelques mois, assure M. Ménard.

Pour ce qui est du quartier de Mercier-Est, rien n’est dans les cartons pour le moment.

En septembre dernier, une grande foire commerciale a été tenue rue Hochelaga, entre les rues Baldwin et French. Au cours de cet événement, la circulation automobile a été limitée pour faire place aux piétons et cyclistes, mais sans plus.

Il ne s’agissait que d’un projet ponctuel. Rien à voir avec un véritable projet de piétonnisation.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!