Catherine Paquette/TC Media Les projets du 375e de Montréal ont été dévoilés. Une centaine d'événements seront réalisés dans les 19 arrondissements de Montréal.

Une centaine de projets locaux ont été sélectionnés par la Société du 375e anniversaire de Montréal pour mettre en valeur la richesse et la spécificité de chaque arrondissement lors des festivités de 2017.

Sur un total de 326 idées proposées par des organismes à but non lucratif lors de l’appel de projet qui s’est déroulé l’été dernier, 102 se réaliseront lors des célébrations.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, procédait au dévoilement des projets de quartier en compagnie du commissaire aux célébrations, Gilbert Rozon, et du ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux.

«Nous voulions être inclusifs et s’assurer que tous les quartiers puissent participer. Ça va être représentatif des 19 arrondissements, parce que les idées viennent des milieux, des gens qui vivent dans les quartiers», a affirmé le maire Coderre.

Les projets vont des parcours historiques aux activités sportives et éducatives. Mercier – Hochelaga-Maisonneuve accueillera par exemple un festival country, et Ahuntsic – Cartierville reconstituera le parc Belmont, ancien parc de villégiature.

«Nous voulons mettre en valeur tout ce qu’il y a de beau dans chaque quartier, créer des ponts entre les arrondissement et les autres villes a lancé M. Rozon. Les Montréalais seront amenés à voyager entre les quartiers.»

Les thèmes des projets et activités sont l’histoire, l’art et la culture, la jeunesse et la diversité culturelle.

Anjou
Plus spécifiquement, deux projets ont été retenus pour l’arrondissement d’Anjou: «Chanter Montréal, chanter Anjou» du Service d’aide et de référencement aîné (SARA) d’Anjou et «Sur les traces d’Anjou» d’Opération surveillance Anjou (OSA).

Le premier événement est une grande fête familiale qui se déroulera le 17 août 2017, en compagnie du chœur des Voix des Moulins.

«Les Angevins seront sondés pour qu’ils nous fassent part de leur chanson fétiche en lien avec la petite histoire de Montréal et d’Anjou», de souligner Pierre Desmarteaux, directeur général du SARA Anjou.

En première partie, les citoyens auront droit à des prestations musicales des élèves de l’Éveil musical d’Anjou, avec animation, jeux et plus encore.

Pour ce qui est du projet d’OSA, il s’agit de deux concours de photographies et d’un festival à saveur culturelle.

Le premier volet du projet vise à mettre le citoyen au cœur de l’action dans sa communauté, en prenant des photos lors des activités des différents organismes communautaires de l’arrondissement.

Ces photos seront exposées dans les parcs pour exposer la vitalité de la vie de quartier.

La seconde partie vise à répertorier et mettre en image les lieux significatifs de l’arrondissement et leur évolution. Une murale sera confectionnée et exposée à la Place du citoyen (espace public devant la mairie) lors de son inauguration en 2017.

Puis, un festival aura lieu pour permettre de rassembler les citoyens de tous âges. Les photos prises seront également exposées lors de cet événement.

«Le projet va contribue à tisser ou solidifier des liens non seulement entre les citoyens, mais aussi entre les organismes oeuvrant dans l’arrondissement d’Anjou», souligne Anna Barthélemy, présidente d’OSA Anjou.

(En collaboration avec Steve Caron)

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!