Archives/TC Media Après avoir adopté son programme triennal d'immobilisations le mois dernier, Pierrefonds-Roxboro a présenté son budget 2017 lundi soir.

Malgré des transferts de la ville-centre réduits de 15 %, Pierrefonds-Roxboro a présenté un budget équilibré lundi soir et ce, sans puiser dans ses surplus. Le budget, qui comporte une hausse de taxe de 0,13%, a été adopté malgré l’opposition des deux conseillers municipaux du parti Vrai changement pour Montréal.

En 2015 et 2016, un montant de 245 000 $ avait été prélevé sur les surplus de l’arrondissement afin de boucler le budget.

«Il y a deux ou trois ans, j’avais dit qu’on voulait réduire le montant qu’on prenait du surplus pour équilibrer le budget. On a réussi. Il fallait faire des choix. Nos départements ont tellement fait d’efforts pour couper le budget, sans couper les services offerts à la population», indique le maire d’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis.

Par ailleurs, la taxe relative aux services, communément appelé la «taxe d’arrondissement», aura un effet levier sur les charges fiscales de 0,13 % en 2017. Une résidence moyenne de l’arrondissement verra son compte de taxe augmenter de 3,60 $, passant de 229,56 $ à 233,16 $.

Centralisation
Montréal centralisera dès 2017 la gestion des services informatiques, du matériel roulant et du déneigement, des responsabilités qui ont coûté 3,7 M$ à Pierrefonds-Roxboro cette année. Ces transferts expliquent en grande partie pourquoi la ville-centre réduit sa contribution de 4,1 M$.

M. Beis pense que ce changement de responsabilité pourrait encourager des partages d’équipements entre arrondissements ou des investissements en matériel supplémentaire.

«On sera capables d’obtenir un service et une expertise ainsi que le financement nécessaire pour être capable de renouveler nos actifs. Certains arrondissements ont du meilleur matériel que d’autres. Pour nous, qui sommes dans la moyenne, on sera capables d’améliorer une partie de notre matériel roulant beaucoup plus rapidement désormais», fait-il valoir.

La conseillère de Ville du district de Bois-de-Liesse et chef du parti Vrai changement pour Montréal, Justine McIntyre, déplore, de son côté, la diminution de près de 400 000 $ non-reliée à ces transferts de responsabilité.

«Est-on en train de couper nos transferts excessivement? La ville-centre semble vouloir nous amener vers une attrition, qui n’a été ni annoncée ni négociée avec les arrondissements. D’année en année, on voit la réduction de notre budget et des responsabilités sont rapatriées. Tout ça se fait au compte-gouttes. Si c’est ça l’orientation de Denis Coderre, je voudrais qu’il l’annonce et qu’on en discute», argue-t-elle.

Bien que réduite de 2,3 M$, la masse salariale de l’arrondissement représentera tout de même 70 % des dépenses du budget 2017.

La balance du budget sera consacrée aux transports, communications, honoraires professionnels, services techniques, location, entretien, réparation, acquisition de biens durables et non durables ainsi qu’à des subventions, réclamations et contributions à des organismes.

Pierrefonds-Roxboro était la deuxième municipalité de l’Ouest-de-l’Île à adopter son budget cette année après L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève au début d’octobre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus