TC Media/Archives Hôtel de ville de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Près d’un an après la fin de leur dernière convention collective, les cols blancs de Sainte-Anne-de-Bellevue viennent de s’entendre avec la Ville pour un nouveau contrat de travail.

Les membres du syndicat ont voté, le 16 novembre dernier, à l’unanimité en faveur d’une entente de principe qui mènera à la signature d’une nouvelle convention collective avec la Ville.

D’une durée de 4 ans, la nouvelle convention collective sera en vigueur rétroactivement depuis le 1er janvier 2016 jusqu’au 31 décembre 2019.

Les négociations visant le renouvellement de la convention collective entre le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) et la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue, avaient débuté le 25 février dernier. Elles s’étaient poursuivies jusqu’au 11 octobre, date à laquelle le conseil municipal a ratifié l’entente de principe.

«Ce vote est une démonstration sans équivoque de la volonté des deux parties de travailler ensemble pour le mieux-être des citoyens. Pour notre administration, les bonnes relations de travail sont d’une importance primordiale», a déclaré, par voie de communiqué, la mairesse de Sainte-Anne-de-Bellevue, Paola Hawa.

Sainte-Anne-de-Bellevue compte une vingtaine de cols blancs selon la mairesse.

«Les négociations se sont déroulées dans le plus grand des respects. Cette bonne entente s’est reflétée dans le vote des membres, car nous avons voté unanimement pour l’entente de principe, une première à Sainte-Anne-de-Bellevue», précise Huguette Flamand, directrice syndicale des cols blancs de la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue.

Le contrat de travail précédent était échu depuis le 31 décembre 2015.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus