Amélie Gamache/Avenir de l'Est Sylvain Tremblay, directeur général, et Jacques Baril, président de la Caisse Populaire de PAT, devant une photo des directeurs de la première Commission de direction, dénomination que portait alors ce qu’on appelle aujourd’hui conseil d’administration. L’équivalent du directeur général portait alors le titre de gérant.

Fondée en 1944, la Caisse Populaire Desjardins de Pointe-aux-Trembles fêtera ses 75 ans en mars 2019. L’institution financière, qui a joué un rôle de premier plan dans le développement économique du secteur, promet de rassembler la communauté pour fêter en grand ce jalon.

À sa première année, alors qu’elle était aménagée dans la demeure de son premier gérant, la Caisse pop de Pointe-aux-Trembles ne comptait que 141 membres et un maigre volume d’affaires de 14 600 $.

Aujourd’hui,  elle compte plus de 32 000 membres et un volume d’affaires annuel qui avoisine  2 G$.

« On veut que la population de Pointe-aux-Trembles se souvienne que si la Caisse est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce à eux, affirme le directeur général de l’établissement, Sylvain Tremblay.»

Et la croissance n’est pas terminée, si l’on en croit le directeur.

« Dans 10 ans, on peut espérer atteindre le 3 G$, et possiblement 40 000 membres » estime-t-il.

Évolution technologique oblige, la Caisse devra évoluer davantage vers le numérique. Mais pas question d’éliminer le service au comptoir, rassure M. Tremblay, puisque c’est un incontournable pour maintenir un lien fort avec ses membres.

Un acteur engagé
Au cours de ses 75 années, la Caisse Populaire locale a assuré une présence active et continue au sein de la collectivité, souligne fièrement son président, Jacques Baril.

« Notre plus grosse contribution historique, c’est notre récent partenariat avec la nouvelle Maison des Jeunes, qui représente un investissement de 500 000$ », affirme celui qui est en poste depuis 2004.

Partenaire de la Fondation de la Pointe-de-l’Île depuis 15 ans, la Caisse a également contribué au financement d’une foule d’organismes, dont 123 Go! Pointe-de-l’Île et le Centre Communautaire Roussin, via son Fond d’aide au développement du milieu (FADM), en plus d’offrir ponctuellement dons et commandites.

Ces dernières années, 150 000$ ont ainsi été réinvestis annuellement dans la communauté. Le montant sera toutefois presque doublé pour l’année 2019, passant à 255 000$

« Le sens d’une Caisse, c’est de remettre à la communauté, estime M. Baril. Nous avons de bonnes années présentement, alors nous hausserons le budget de la FADM à 175 000$ et y ajouterons un 80 000$ pour des dons et commandites. »

Pour Pierre Desjardins, vice-président de l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles (AHPAT), la création du mouvement Desjardins a « sauvé les francophones de l’insignifiance économique. »

« C’est une évidence que la Caisse a été un développeur économique exceptionnel pour le milieu ici. Sans elle, il n’y aurait pas eu de développement, ajoute-t-il. Sans compter la dimension communautaire, avec tous les organismes, dont l’AHPAT, qui ont pu bénéficier de son appui, contrairement aux autres institutions financières où le retour à la communauté n’est pas inscrit dans leur ADN. »

Desjardins souligne également la dimension pédagogique du mouvement, avec son volet de Caisse Scolaire. « On arrivait le lundi à l’école, et on remettait notre petite monnaie au frère qui nous donnait des timbres, se souvient-il. On apprenait ainsi l’importance de mettre de l’argent de côté. »

Leg du 75e : dès janvier 2019, le siège social sera illuminé de vert de façon permanente, devenant ainsi le premier immeuble illuminé de Pointe-aux-Trembles. Les couleurs pourraient être modifiées lors d’événements spéciaux, comme les fêtes de Noël ou la Saint-Valentin.

Des activités « à grand déploiement » 
Plus d’une cinquantaine d’invités se sont rendus au 5 à 7 festif marquant le lancement des festivités, qui s’est déroulé le 4 décembre dernier au siège social de l’institution pointelière, qui a prévu un budget de 150 000$ pour l’ensemble des événements.

Le 22 mars prochain, les festivités débuteront par le Grand Bal : d’hier à aujourd’hui, au Club de Golf Métropolitain d’Anjou. Repas gastronomique quatre services, feux d’artifice et cadeaux attendent les participants. « Tout l’argent amassé avec la vente de billets, au coût de 75$ chacun, sera versé dans le Fond d’aide au développement du milieu de la Caisse, et donc réinvesti dans la communauté », souligne M. Tremblay.

Les dirigeants promettent ensuite un kiosque « démesuré » lors de la Fête de la famille de Montréal-Est et Pointe-aux-Trembles, le 1er juin prochain.

Un spectacle extérieur se tiendra également le samedi 24 août au parc Marcel-Léger, où se produiront en soirée l’humoriste Pierre Hébert et le groupe de percussionnistes Samajam

Soulignons enfin que les participants à l’assemblée générale de la Caisse, qui aura lieu en formule brunch le 14 avril, auront droit à un petit voyage dans le passé alors qu’ils recevront la visite de Dorimène et Alphonse Desjardins. Les festivités se termineront le 15 octobre avec un 5 à 7 des membres bâtisseurs, qui coïncidera avec la Semaine de la coopération.

Les grandes dates de la Caisse Populaire Desjardins de PAT

– 22 mars 1944 : Fondation de la Caisse Populaire Desjardins de PAT par Roméo McDuff, le premier président, et 30 autres citoyens réunis au sous-sol de l’Église St-Enfant-Jésus. Le premier bureau est installé chez le gérant, Roger Séguin, au 56 boulevard Saint-Jean-Baptiste.

– 1984 : Regroupement avec la Caisse Le Pointelier, antérieurement la Caisse Ste-Maria-Goretti

– 1998 : Regroupement avec la Caisse Desjardins Deux-Rivières

– 1998 : Acquisition des terrains actuels, au 13120 Rue Sherbrooke E

– 2003: Regroupement avec la caisse de Montréal-Est

– 2019: 75e anniversaire

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!