François Lemieux/TC Media Le 1320 rue du Collège se verra attribuer une nouvelle murale cet été.

La rue du Collège à Saint-Laurent s’embellira bientôt d’une nouvelle murale. Il en coûtera 55 000$ pour l’ensemble des travaux dont près de la moitié ira à l’organisme MU et au peintre Rafael Sottolichio pour honoraires professionnels.

La nouvelle murale sera située au 1320 rue du Collège, sur le trajet emprunté par les étudiants du cégep de Saint-Laurent qui se rendent au métro du Collège.

L’organisme MU qui fournira une équipe de peintres et l’artiste-peintre Rafael Sottolichio recevront 23 500$ en honoraire professionnels pour une fresque de 1300 pieds carrés, un travail qui durera six semaines à partir du 15 juin.

La fresque sera issue d’une série que l’artiste a entamée en 2006. Un personnage féminin représenté sur la surface peinte semblera flotter dans un recueillement intérieur évoquant le rêve, l’intériorité et la chute.

La murale sera réalisée par une équipe de peintres sous la supervision de M. Sottolichio. Chaque peintre aura une maquette avec une section à reproduire, la maquette originale aura été copiée et découpée en morceaux.

«On reproduira donc en grand des effets de peinture et des coups de pinceau qui ont un centimètre de long à l’origine et auront 3 pieds de long sur la murale», mentionne M. Sottolichio.

Artiste émergent né à Santiago au Chili, M. Sottolichio vit à Montréal depuis 1975. Titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’UQÀM, il y complète présentement une maîtrise en arts visuels et médiatiques. Il a à son actif de nombreuses expositions en solo et collectives et plusieurs murales.

La murale sera financée à hauteur de 36 000$ par la ville centre et par un montant de 19 000$ venant de l’arrondissement. Saint-Laurent espère entres autres que ce projet aidera à réduire le phénomène des graffitis et améliorera le cadre de vie du quartier.

Coûts

Les frais de préparation du mur de briques et de pré-production seront de 3500$. Un montant de 14 500$ sera dépensé pour la réalisation et l’administration du projet comprenant entres autres le transport, les échafaudages, les équipements et matériaux, l’entreposage, la peinture, la sécurité, les assurances, les frais de dossier et les fournitures de bureau.

L’entretien de la murale sur cinq ans (honoraires, peinture, échafaudage) coûtera 5500$. Les frais administratifs du projet (communications, fournitures, inauguration) seront de 1250$. C’est 5500$ qui seront mis de côté pour les contingences.

Médiation
Un volet de médiation avec la population qui coûtera 1250$ comprendra de l’animation citoyenne, des activités de sensibilisation et du mentorat.

Des ateliers d’art mural seront offerts à des jeunes de 13-17 ans. Les ateliers représenteront une initiation aux différentes techniques (fresque, graffiti, mise au carreau, traçage, pochoirs, mosaïque) ainsi qu’à l’histoire de l’art mural.

Afin d’intéresser le plus grand nombre de citoyens, MU fera une présentation du projet lors de réunions de tables de concertation d’organismes communautaires. Également, 800 dépliants seront distribués dans les commerces, résidences et écoles situés près du site du projet de murale.

Notons aussi qu’un étudiant ou un diplômé en arts visuels du cégep Saint-Laurent sera choisi pour assister l’artiste, dans une optique de mentorat.

Première murale
En 2014, l’arrondissement a commandé une première murale de l’organisme MU pour un mur sur la rue Beaudet, en bordure du parc du même nom, une œuvre évaluée à environ 45 000$.

La murale «All it Takes is a Little Heart» réalisée par l’artiste Omen était la première collaboration entre MU et l’arrondissement de Saint-Laurent. Elle représentait une femme qui tenait un petit cœur dans la main. Afin d’assurer une continuité, un personnage féminin sera à nouveau au cœur de la nouvelle œuvre commandée par l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!