Archives

Le lien de confiance est brisé. C’est ainsi que l’administration de Rosemont – La Petite-Patrie décrit sa relation avec un de ses anciens entrepreneurs.

Lors du conseil d’arrondissement du 5 décembre, les élus ont adopté une résolution pour résilier un contrat de 445 643$ accordé à Auto Cam 2000, en 2015, pour la location de six remorqueuses avec opérateurs pour une durée de quatre ans.

Cette décision découle du fait que la compagnie a été épinglée par le Bureau de l’inspecteur général (BIG) qui, en septembre 2016, a rendu publics les résultats d’une enquête à son endroit.

Dans le document décisionnel intitulé Résiliation et recommandations visant divers contrats octroyés par des arrondissements pour la location de remorqueuses avec opérateurs lors d’opérations de déneigement on indique que trois entrepreneurs, dont Auto Cam 2000, «ont employé, au cours des dernières années, différents stratagèmes de nature collusoire à l’égard de plusieurs appels d’offres.»

Le rapport poursuit en mentionnant que «l’enquête démontre que ces entrepreneurs ont déposé des soumissions établies avec collusion et ont conclu des arrangements entre concurrents relatifs à la décision de présenter ou non une soumission, au prix auquel soumissionner et au nombre de remorqueuses à inclure dans leur soumission.»

Malgré le fait que le contrat accordé par l’arrondissement ne figurait pas parmi ceux ayant fait l’objet de l’enquête du BIG, «il a été conclu dans la même période que ceux-ci, avec l’un des entrepreneurs visés par le rapport, soit avec Auto Cam 2000. Nous recommandons donc que le contrat toujours en cours avec cette entreprise soit résilié», peut-on lire dans le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement.

Il était inacceptable de conserver des rapports avec cet entrepreneur dans les circonstances, selon maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François W. Croteau.

De plus, la compagnie sera exclue des appels d’offres pour les cinq prochaines années, tel que le recommande le BIG.

Un autre appel d’offres a été lancé en octobre dernier pour combler le besoin des six remorqueuses qui devaient servir lors des déneigements cet hiver. «L’appel d’offres a été lancé par plusieurs arrondissements affectés par cette situation. Nous travaillerons avec un groupe de compagnies. Il faudra aussi faire des ajustements dans les budgets, puisque les contrats qui seront accordés seront plus élevés», explique M. Croteau, ne précisant toutefois pas le montant de la différence.

Devant l’application prompte de ses recommandations, le BIG dit «apprécier le soutien des arrondissements dans ce dossier», a indiqué Michel Forget, représentant aux relations avec les médias.

Contactée par TC Media, la compagnie Auto Cam 2000 n’a pas voulu commenter.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!