Un million de dollars servira au réaménagement du Réseau vert, afin de faire de cette piste multifonctionnelle le lègue du 375e de Montréal dans Rosemont – La Petite-Patrie.

Ce projet viendra remplacer la place Boyer, une idée qui voulait transformer en espace vert public un stationnement situé à l’angle des rues Boyer et Beaubien, mais qui est finalement morte au feuilleton, par crainte de manque d’espace de stationnement.

La Ville de Montréal et l’arrondissement se sont donc entendus sur une diversité d’interventions sur le Réseau vert, afin de permettre de rendre le parcours plus attractif, sécuritaire et convivial d’ici l’été 2017. Le projet est financé par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

«Ce nouvel aménagement répondra aux attentes et aux ambitions d’une métropole moderne, alliant à la fois transport actif et sécuritaire dans un cadre naturel et verdoyant, historique et culturel, un projet urbain convivial, accueillant, un projet liant, digne des grandes villes du monde», a déclaré le maire de Montréal, M. Denis Coderre.

On y prévoit aussi l’ajout de mobilier urbain à la fois utilitaire et décoratif : une aire d’exercices pour l’entraînement; des aires de repos et de jeu; des panneaux historiques illustrant le secteur; une signalisation des itinéraires pour piétons et cyclistes; des murs de graffitis légaux; l’ajout d’un lien cyclable vers la rue Saint-Dominique; l’ajout d’éclairage; des pièces de mobilier en bois de frênes local; et de multiples mesures de verdissement. Il est à noter que les travaux ne modifieront pas la piste cyclable, mais bien son pourtour.

«Nous aménagerons un parcours unique, à la fois urbain et paisible, et consoliderons la vocation récréative et sportive de l’espace déjà existant, tout en contribuant à la préservation de ses qualités patrimoniales et paysagères», explique le maire de l’arrondissement, M. François William Croteau.

Le Réseau vert est un parc linéaire d’environ trois kilomètres qui s’étend de la rue Fullum jusqu’à la rue Saint-Urbain, tout le long du tracé de l’ancienne emprise ferroviaire du Canadien Pacifique. Il dessert la station de métro Rosemont, entrecroise trois pistes cyclables, des établissements scolaires, des artères commerciales et plusieurs secteurs industriels. Il est également bordé par plusieurs bâtiments historiques et symboliques, tels l’usine Catelli, l’édifice Coca Cola, l’usine Cadbury ou, encore et l’écurie sur la rue des Carrières.

Au début de 2017, l’arrondissement mandatera une firme externe qui sera responsable de la réalisation des interventions prévues et d’élaborer un échéancier de planification afin que les résidents puissent bénéficier d’un Réseau vert bonifié dès l’an prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!