THE CANADIAN PRESS Jean-François Lisée, candidat à la chefferie du Parti Québécois.

Alors que Jean-François Lisée a commencé à avoir le vent dans les voiles dans sa course à la chefferie du parti québécois (PQ), il a échappé lamentablement le ballon en voulant assommer Alexandre Cloutier, le meneur de cette course.

Jean-François Lisée a ainsi sorti deux lapins de son chapeau: la possibilité d’interdire le niqab et la burqa dans l’espace public et l’association grossière de son rival à Adil Charkaoui, du Collectif québécois contre l’islamophobie. Les deux tentatives lui ont sauté en pleine face.

En effet, à défaut d’un miracle, en bon tacticien qu’il est, l’ancien conseiller de Jacques Parizeau a senti le besoin d’un coup fumant pour faire tourner définitivement le vent en sa faveur, au risque de mettre en danger la sécurité de son rival. Il a fait appel à la filière identitaire! Mais elle lui a encore porté malheur!

Le Québec a changé. Or, certains stratèges du PQ, notamment Jean-François Lisée, s’entêtent dans la voie qui attise les peurs, mais aussi qui les éloigne de plus en plus des préoccupations de la jeunesse québécoise d’aujourd’hui.

En effet, les jeunes Québécois âgés de 18 à 34 ans sont plus nombreux que leurs aînés à se préoccuper par le racisme et les droits des LGBT, comme l’a révélé récemment un sondage CROP-La Presse. Ainsi, nos jeunes estiment dans une proportion de 44% que la lutte contre le racisme est un enjeu crucial. Chez les 35 ans et plus, la proportion tombe à 36%.

La démarche identitaire de Jean-François Lisée n’attire pas outre mesure les caquistes, comme l’a révélé un autre sondage récent de Léger Marketing réalisé pour le camp Cloutier.

Et pour cause, lors du quatrième débat de la course à la chefferie organisé en fin de semaine, au cégep de Jonquière, Jean-François Lisée a fini par concéder aux militants que son principal rival Alexandre Cloutier a de grandes chances de prendre la barre du PQ. L’ancien conseiller de feu Jacques Parizeau s’est ainsi basé sur un analyste de sondages, Bryan Breguet, du site Too Close to Call, qui chiffre à 95% les chances de M. Cloutier de l’emporter le 7 octobre prochain et seulement 5% pour lui.

Si cette déconfiture de Jean-François Lisée se confirme, espérons qu’elle épargne sa propre famille politique pour ne pas laisser le champ politique libre au parti libéral du Québec. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour le Québec en entier!

Aussi dans Autrement dit :

blog comments powered by Disqus