Jacques Boissinot/La Presse canadienne Comédie musicale de l’année : Les patates à Gaétan Barrette

Comme chaque année, le merveilleux et l’exécrable ont dansé le tango aux quatre coins de la planète. J’ai rassemblé ici tout (oui, oui, «tout») ce dont il faut se rappeler de 2016.

– Mots de l’année : «acceptabilité sociale». Définition : se faire passer un sapin avec son consentement.

– Femmes de l’année : Bono, Wonder Woman ou Donald Trump. Même en cherchant, je vois vraiment pas qui d’autre.

– Sport de l’année aux Jeux olympiques de Rio : la lutte des classes.

– K.-O. de l’année : la loi 70 sur la réforme de l’aide sociale.

– Geste écologique de l’année : selfie de Justin Trudeau avec une Diva Cup sur la tête.

– Film d’action de l’année : La poursuite de Richard Martineau.

– Prix Émile-Nelligan de l’année : le poème de Philippe Couillard à l’Assemblée nationale. Le plus grand ménestrel
depuis Gérald Godin.

– Groupe de l’année : État islamique.

– Vidéo clip de l’année : Maxime Bernier, l’homme qui court.

– Comédie musicale de l’année : Les patates à Gaétan Barrette.

– Boulette de papier de l’année : Esteban Torres, l’activiste qui a gagné à «roche-révolution-ciseaux» contre Philippe Couillard.

– Grands disparus : l’écrivain Umberto Eco. Le dramaturge Marcel Dubé. Le boxer Mohamed Ali.

– Petits disparus : le cerveau d’Éric Duhaime. Sam Hamad. Un bas dans’ sécheuse.

– Gros lot de l’année: le salaire minimum haussé de 20 cents.

– Sujets tabous de l’année : l’immigration, le féminisme, Martin Matte.

– Acteur de soutien de l’année : Carlos Leitao dans L’austérité.

– Dinosaure de l’année : le protophallocrate des radios poubelles.

– Gandhi de l’année : Mitch Garber qui paye ses impôts.

– Terroriste de l’année : la pollution.

– Entrevue de l’année : Denis Lévesque avec un pilon de poulet trop cuit.

– Enjeu politique de l’année : le Canadien de Montréal.

– Mets gastronomique de l’année : Ricardo qui cuisine la grosse dinde noire sauvage.

– Microcéphalie de l’année : le virus Zika et les chroniques de Sophie Durocher.

– Destination voyage de l’année : la planète Proxima b, possiblement habitable, découverte en orbite autour de l’étoile la plus proche de notre Soleil.

– Tragédie de l’année : la grande finale de Yamaska.

– Fuite de l’année : les Panama Papers, pour ceux qui doutaient que le paradis existe.

– Échange de l’année : PK Subban ainsi que le Partenariat transpacifique (AECG).

– Combat à poursuivre en 2017 : expliquer la culture du viol à Lise Ravary.

– Personnalité de l’année : le pitbull.

– Prix posthume de l’année : les faits.

Gros becs! On se revoit en 2017.

Aussi dans Chomsky, burkini et martini :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!