Les Eagles ont gagné leurs deux premiers matchs et le quart-arrière qui leur a coûté une fortune en choix au repêchage a joué brillamment. Carson Wentz et les Eagles sont-ils vraiment bons ou s’agit-il d’un mirage?

Selon Pro Football Focus, qui note tous les jeux de tous les joueurs de la NFL sur une base hebdomadaire, Wentz est le meilleur quart après deux semaines d’activité. Football Outsiders est un peu plus sévère à l’endroit du deuxième choix au total du dernier repêchage, le classant en milieu de peloton.

N’empêche, selon la statistique principale du site d’analyse DVOA, les Eagles ont été l’équipe la plus efficace depuis le début de la saison.

Pendant que les fans des Eagles se servent des flûtes de champagne remplies des larmes des partisans des Browns de Cleveland (les Eagles ont obtenu le deuxième choix au dernier repêchage en envoyant cinq sélections, dont deux de première ronde, aux Browns), essayons de situer ces succès dans leur contexte.

Wentz, un produit de North Dakota State, une université qu’on ne pourrait pas qualifier de pépinière à quarts-arrière, fait preuve d’un calme étonnant à la barre de l’attaque des Eagles, surtout si on tient compte du peu de préparation qu’il a eu: il n’a pris part qu’à une partie préparatoire à cause d’une blessure aux côtes.

Cela dit, les Eagles viennent de battre les Browns à la maison et les Bears à Chicago. Si cette séquence victorieuse n’impliquait pas un espoir de premier plan, elle serait probablement passée  inaperçue à cause de la piètre qualité des adversaires. Case Keenum pourrait battre les Browns et les Bears.

Mais ce n’est pas de la faute de Wentz si ces deux premiers tests ont été contre les équipes de fond de classement. Et les Eagles ont fait ce qu’ils devaient faire contre une opposition de cette qualité : gagner de façon convaincante. Le verdict? Impossible de connaître la vraie valeur d’un joueur après seulement deux matchs, mais la vie doit être pas mal plus rose dans l’univers des fans des Eagles que dans celui des Browns ces temps-ci.

Aussi dans Dans la zone des buts :

blog comments powered by Disqus