Connaissez-vous les fameuses guitares Gibson? Tous les amateurs d’instruments de musique ont déjà entendu parler de ce géant centenaire de l’industrie qui fabrique des guitares acoustiques, électriques, des mandolines, des banjos américains…

L’organisation américaine Friends of the Earth mène actuellement une campagne contre Gibson, qui utiliserait, selon elle, du bois malgache abattu illégalement.

Le fabriquant américain de guitare ferait pression sur le Congrès américain pour qu’il modifie la loi dite du Lacey Act de 2008 qui prévient l’importation de bois précieux illégalement abattus et qui impose aux acquéreurs de déclarer la provenance de leur marchandise et de prouver leur légalité, au risque de payer de lourdes amendes.

Selon l’article de Claudine Mulard publié dans Le Monde, « en 2011, les usines Gibson de Nashville ont fait l’objet de "descentes" des services de contrôle des autorités fédérales. Le fabricant était soupçonné d’utiliser du bois d’ébène en provenance d’Inde. »

Pour alerter l’opinion sur l’origine du bois utilisé par Gibson, la chanteuse malgache résidente aux États-Unis, Zaia Saïd, a lancé la pétition Musicians Against Illegal Logging (Musiciens contre la déforestation), et organisé à Madagascar en octobre dernier le festival Réveillez-vous Masoala, du nom du parc national situé au nord-est du pays.

Le parc de Masoala est la plus grande aire protégée de Madagascar avec ses 235 000 hectares de forêt tropicale humide, et demeure l’objet de toutes les convoitises des trafiquants de bois précieux (le bois de rose et le bois d’ébène) illégalement coupés et vendus aux fabricants.

Avant d’acheter un instrument, demandez donc l’origine de son bois à votre vendeur…

Aussi dans Éthiques et sociétés:

blog comments powered by Disqus