Getty Images Quincy Amarikwa

Alors que le désespoir semblait gagner jusqu’aux partisans les plus optimistes à mesure que s’égrenait le sablier de la dernière fenêtre des transferts de la saison, l’Impact de Montréal a calmé le jeu cette semaine avec quelques mouvements intéressants, qui apporteront un renouveau et une profondeur plus que nécessaires aux forces en place.

Même si le plus gros morceau du puzzle demeure toujours manquant avec l’absence de solution de rechange au «plan Jimmy Briand», tombé à l’eau à la dernière minute la semaine dernière, je crois que l’arrivée de Quincy Amarikwa (attaquant), de Micheal Azira (milieu défensif) et de l’ex-international français Bacary Sagna (latéral droit) donnera assez de latitude à Rémi Garde pour conclure le dernier droit de la saison régulière sur une bonne note.

Sans être un grand buteur, Amarikwa – acquis des Quakes de San José en échange de Dominic Oduro – représente néanmoins une option offensive intéressante pour le pilote français, avec un profil fougueux et teigneux qui manquait à l’attaque montréalaise. Ce changement d’air nécessaire et le mentorat de Garde pourraient très bien s’avérer une sorte de rampe de lancement pour une carrière qui stagne depuis qu’Amarikwa a raté une année quasi complète en raison d’une sérieuse blessure au genou, subie en 2016.

Avec l’acquisition d’Azira pour, passez-moi l’expression, des peanuts – un choix de quatrième ronde en 2020 –, l’Impact a coché un item important sur sa liste d’épicerie, ajoutant une profondeur plus que nécessaire au poste de milieu défensif. En 2016, l’international ougandais a d’ailleurs été un morceau important de la meilleure défense de la MLS, alors que les Rapids n’ont accordé que 32 buts en 34 matchs, terminant la saison au 2e rang de l’Ouest, à la surprise générale.

La pièce de résistance de ce mercato Bleu-blanc-noir est, bien entendu, Bacary Sagna, une arrivée aussi inattendue qu’agréable. Même s’il débarque en MLS fort de ses 35 printemps, le finaliste de l’Euro 2016 – où il aura disputé chacune des minutes des matchs de la France – saura certainement transposer toute sa qualité et son expérience à ce poste qui en manque cruellement. Surtout reconnu pour son jeu défensif, Sagna n’hésite cependant pas à arpenter le couloir droit et à supporter l’attaque. Même si les centres ne sont pas sa marque de commerce, on peut tout de même prévoir une amélioration à ce chapitre par rapport aux éléments en place au même poste…

«Je suis très content de la venue de Bacary, s’est par ailleurs réjoui Rémi Garde, principal architecte de son arrivée. C’est un joueur avec une immense carrière, qui a encore une grande motivation pour venir aider l’Impact à relever le défi de cette fin de saison. Sa personnalité, son expérience et son jeu apporteront un plus à notre équipe.»

S’il n’a pas frappé de coup de circuit, l’état-major de l’Impact a tant bien que mal réussi à sauver la face avec les mouvements de mercredi.

Reste maintenant à voir si ces ajouts suffiront à sauver la saison.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!