Graham Hughes/La Presse Canadienne Le match nul de samedi, un quatrième de suite pour l’Impact, n’a pas manqué d’exposer une certaine complaisance dans le tiers offensif.

L’entame de match endiablée de l’Impact, samedi dernier au stade Saputo, laissait présager de très belles choses aux quelque 20 000 spectateurs qui s’y étaient rendus, en dépit du temps pluvieux.

Après avoir vu leurs favoris prendre les devants dès la troisième minute de jeu et mettre le Union de Philadelphie dans les câbles durant les 10 minutes suivantes, les partisans du onze montréalais ont pourtant dû se contenter d’un match nul qui, contrairement à celui de la semaine précédente, avait cette fois un goût de défaite.

Cette autre impasse, une quatrième de suite pour les hommes de Mauro Biello, n’a pas manqué d’exposer une certaine complaisance dans le tiers offensif, accompagnée d’un manque d’urgence dans le pressing, alors qu’on a encore une fois laissé l’adversaire donner le ton au match. Deux tares récurrentes et d’autant plus inacceptables lorsqu’on évolue à domicile.

Question de revenir aux principes de jeu qui ont été au cœur de leurs succès en début de campagne, le pilote montréalais et ses hommes ont fait un retour aux sources cette semaine, étudiant des séquences vidéo du camp et du début de saison.

«Nous avons eu une réunion avant l’entraînement, nous avons parlé de revenir aux bases, a expliqué Maxim Tissot mardi. On dirait que tout le monde tente de contribuer individuellement, alors que c’est collectivement qu’on se doit de le faire, et c’est ce qu’on essaie de mettre en pratique.»

Au tiers de la saison, l’heure n’est pas encore à l’inquiétude pour l’Impact, qui trône toujours au sommet de l’Est. Le moment est d’ailleurs bien choisi pour réviser les bases et retrouver les bonnes habitudes du début du calendrier, mais il est impératif que ces intentions louables se concrétisent plus tôt que tard. Dans une division on ne peut plus ouverte, les équipes qui sauront se distancer du peloton au cours des prochaines semaines se faciliteront grandement la vie pour la deuxième moitié!

Drogba absent à Orlando
L’attaquant vedette de l’Impact ne sera pas du voyage à Orlando ce week-end parce qu’il est toujours ennuyé par un malaise au genou.

  • On peut imaginer que la moquette synthétique du Citrus Bowl y est aussi pour beaucoup dans cette décision. L’Ivoirien profitera de ce congé pour visiter sa famille à Londres et recevra les soins nécessaires sur place. Une pause souhaitable pour l’athlète de 38 ans, qui a été du onze partant lors des cinq dernières sorties du bleu-blanc-noir, accumulant 429 minutes de jeu.
  • En son absence, et dans un match où l’Impact devra surtout se fier sur la contre-attaque pour espérer revenir de la Floride avec les trois points, je verrais bien Michael Salazar en pointe flanqué d’Ignacio Piatti et Dominic Oduro. Il s’agirait d’un premier départ en MLS fort mérité pour le jeune attaquant bélizien.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!