Au cours des dernières semaines, on a tous beaucoup entendu parler des punaises de lit. Bien qu’elles fassent malheureusement partie du paysage des grandes villes depuis longtemps, le phénomène a récemment pris de l’ampleur. Le problème, c’est qu’elles sont de plus en plus difficiles à combattre.

Pour chacun de nous, l’important, c’est de prendre toutes les précautions pour que l’insecte ne franchisse pas le seuil de notre porte. Il y a des mesures extrêmement simples, comme de ne pas récupérer de matelas, de meubles, en particulier rembourrés, ou de vêtements qui se retrouvent sur le trottoir.

C’est certain qu’ils peuvent avoir l’air en bon état, mais en même temps que le magnifique divan que vous venez de ramasser, vous risquez d’introduire chez vous des petits locataires dont vous vous seriez bien passé… Et une fois entrées, les punaises s’installent et se reproduisent rapidement. Donc, évitez la tentation des vieux meubles sur le bord de la rue. 

Cela dit, si vous découvrez que vous avez des punaises, ce qui peut arriver à tout le monde, la première chose à faire, c’est de contacter un exterminateur ou, si vous êtes locataire, c’est d’aviser votre propriétaire qui, lui, doit immédiatement faire appel à une compagnie privée spécialisée.

La rapidité de réaction est importante pour éviter que le problème se répande chez vous et chez vos voisins. C’est une question de santé. Quant à la Ville, elle poursuit, en collaboration avec la Direction de la santé publique, ses efforts pour limiter le plus possible la progression du phénomène, notamment à l’occasion de ses interventions dans les logements insalubres.

Le maire de Montréal répond maintenant aux questions des lecteurs de Métro tous les deux mercredis.

Pour lui faire parvenir une question : gerald.tremblay@journalmetro.com

– Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Le maire vous répond :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!