Il y a quelques semaines, François Legault ne répondait plus aux questions au sujet de Pauline Marois : à mots couverts, il la disait finie! Or, un sondage réalisé par la firme ontarienne Forum Research révélait cette semaine que, s’il y avait des élections, le PQ obtiendrait 39 % des suffrages, les libéraux, 30 %, et la CAQ… 19 %!

WOUHAHAHAHA!

Bon, maintenant qu’on a tous bien ri… Essuyez le café renversé par vos spasmes sur votre copie du Métro ou votre clavier d’ordi. Franchement, vous êtes pas fins!

Pensez au profond malaise ressenti par les six nouveaux candidats «vedettes» que Legault a présentés! Vous savez : Chose, Patente, Truc, Machin, Gogosse et Gugusse. Ils doivent être atterrés : leur réputation internationale risque d’être entachée!

Trêve de plaisanteries, quand les bonzes du parti nous juraient il y a quelques mois qu’ils avaient reçu la candidature de plus de 800 postulants qui voulaient dignement représenter la CAQ (donc en moyenne 6,4 par comté) et que là, on a droit à… six sommités très connues de leurs familles… Ouaaaaais.

Difficile d’attirer des candidats de valeur quand un parti n’a pas de programme, dites-vous? Tut-tut-tut… S’il vous plaît, on vous avait demandé d’arrêter de rire! Soyez prudents avec votre café, là!

Reconnus comme deux gars modérés et tournés vers la résolution de conflit, nous avons décidé de donner un coup de main à la CAQ. Ben quoi?! Comme tout le monde est contre tout le monde dans ce parti-là, nous avons décidé de les aider à mettre un peu d’eau dans leur vin, excellente cuvée payée par des donateurs anonymes du Québec inc.

Une voiture par famille, oui, mais à condition qu’il s’agisse d’un Hummer… pour faire plaisir à Gérard Deltell.

Un référendum sur l’indépendance, mais sur celle de François Rebello pour savoir à quel moment il aura le droit de laisser un son sortir de sa bouche.

L’évaluation des professeurs avec un salaire ajusté en conséquence, peut-être, mais le tout annoncé avec des étoiles et des p’tits collants cutes – pas question de donner un pourcentage, c’est beeeeen trop chien.

L’abolition des cégeps, oui, mais graduellement : comme François Legault a dit que le collégial durait trop longtemps parce que les jeunes consommaient trop de drogue, une fois que chacun a fumé assez de joints, à son rythme, il est prêt pour l’université.

Voilà. C’est réglé. La CAQ est repartie pour la gloire. Non, merci à vous, M. Legault! Pas besoin de nous remercier. Notre facture est à la poste. Désolé pour la petite tache de café, on a comme été pris d’un fou rire incontrôlable plus tôt cette semaine…

justiciers.com

Facebook: JusticiersMasques

Twitter: @justiciers  
 

– Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Les Justiciers masqués :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!