Ça y est, le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a publié son bilan annuel de 2014. Comme le SPVM n’a toujours pas embarqué dans le mouvement open data (données ouvertes), il a encore fallu tout saisir à la main pour essayer de faire des classements de la criminalité par quartier.

Leurs données brutes (exemple le nombre de tentatives de meurtre) ne sont pas comparables étant donné que chaque secteur à des tailles de population différentes. J’ai donc ajouté cette variable pour avoir un taux de criminalité par tranche de 1000 habitants. Voilà les grandes lignes (les tableaux détaillés suivent plus bas)…

Les secteurs avec le plus de criminalité sont encore une fois:

  • Est du centre-ville, Vieux Montréal (Poste de quartier 21)
  • Centre-ville – Parc du Mont-Royal (PDQ 20)
  • Centre-Sud, Village (PDQ 22)

Une précision s’impose. Ces secteurs comprennent une forte population flottante qui vient travailler ou magasiner et qui fausse donc les résultats pour ces secteurs. Le chercheur Rémi Boivin me soulignait l’année dernière que Montréal avait l’un des centres-ville les plus sécuritaires en Amérique du Nord.

Que faut-il retenir alors?
1. Tout d’abord que les crimes contre la personne (meurtres, tentatives de meurtre, agressions sexuelles…) et les taux de crimes contre la propriété (entrées par effraction, vols d’autos…) ont baissé de deux points l’année dernière. C’est dans le Vieux-Montréal, Hochelaga-Maisonneuve et au centre-ville que les baisses sont les plus spectaculaires. Le SPVM obtient des résultats c’est indéniable, même si on déplore qu’ils coûtent toujours plus cher dans le budget dans la Ville.

2. On a été étonné de trouver l’arrondissement de Lachine en aussi mauvaise position alors qu’on avait une image bucolique de l’endroit. Erreur. On a enregistré là-bas 6 meurtres en 2014 soit 21% des tous les meurtres sur le territoire. L’arrondissement figure aussi en 6e position sur 32 secteurs pour le taux de tentatives de meurtre, le taux d’agressions sexuelles et en 7e position pour le taux d’entrées par effraction.

J’ai obtenu une réponse à mes questions en tombant sur cet article de La Presse où le journaliste s’est fait dire à propos du quartier Saint-Pierre, «ici c’est le Bronx», avant de se faire vertement conseiller de quitter les lieux.

Si l’on se fie aux communiqués de presse du poste de quartier 8, il semble clairement y avoir des groupes criminalisés dans le coin qui n’hésitent pas à régler leurs comptes autrement qu’à roche-papier-ciseaux.

3. Parmi les autres secteurs où l’on note une augmentation de la criminalité, il faudra surveiller Saint-Michel (+1,3pt de taux de criminalité), et dans une moindre mesure, Parc-Extension et Villeray où la criminalité a augmenté, mais qui continuent de figurer parmi les quartiers les plus sécuritaires (11e et 13e sur 32).

Mis à part ça les secteurs de Dorval, Saint-Léonard et Anjou continuent de trôner en tête pour le vol de voitures, car on y trouve de nombreux stationnements liés à la présence de l’aéroport et de centres commerciaux. Enfin, le taux d’agression sexuelle a sensiblement augmenté dans Montréal-Nord.

Voilà le détail des tableaux par secteur. À l’année prochaine, en espérant que le SPVM aura d’ici là changé d’avis quant à l’utilité de l’open data!

Capture d’écran 2015-05-25 à 1.37.34 PM

Capture d’écran 2015-05-25 à 1.38.04 PM
Voici enfin les données brutes par territoire, grâce à notre nouveau journaliste de données (un métier d’avenir) Naël Shiab. Ça ne tient pas compte de la population de chaque secteur, mais c,est quand même intéressant…

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!