Isabelle Laramée/TC Média Mukta Cholette et Sergine Dumais tenant une image grandeur nature d'Éric Salvail

J’ai rencontré Sergine Dumais et Mukta Cholette l’an dernier à pareille date. Essoufflée que j’étais par le tourbillon des Oscars, les deux amies m’étaient apparues comme une bouffée d’air frais!

On avait d’ailleurs passé la soirée des Oscars ensemble en compagnie de l’actrice Ariane-Li Simard-Côté, qui avait fait le voyage jusqu’à Los Angeles pour encourager Yan England, en nomination pour le court métrage Henry dans lequel elle tenait un rôle.

On avait filmé, un verre de champagne à la main, les premiers balbutiements de leur projet Deux femmes à Hollywood. Un an plus tard, je les revoyais devant le Hollywood Roosevelt Hotel. Toujours aussi pimpantes avec leurs talons vertigineux, Sergine et Mukta flottaient littéralement dans les airs.

Deux Femmes à Hollywood, une émission culturelle diffusée sur YouTube pour laquelle elles courent les tapis rouges à la recherche de Québécois et de Québécoises à Los Angeles, est sur le point d’être acheté par la télé québécoise.

Preuve que les Québécois s’entraident à l’étranger: la musique d’introduction de leur émission a été composée par nul autre que Claude «Mégo» Lemay. Le musicien, qui connait Sergine, a gentiment accepté de donner le ton à Deux femmes à Hollywood alors qu’elles étaient à Las Vegas pour interviewer Véronic Dicaire.

Mais leur bonheur ne découle pas uniquement de cela. Ces deux femmes expatriées par amour et pour le travail sont tellement heureuses de pouvoir travailler en français, ici, à Hollywood!

Pour découvrir les Deux Femmes à Hollywood, voici la vidéo pour En mode Salvail:

Aussi dans Oscars 2014 :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!