Je ne sais pas pour vous, mais certains jingles pour moi sont annonciateurs de la belle saison. Un temps c’était la chanson d’ouverture de L’été c’est pêché, tout un été ç’a été Mad about you, la ritournelle des kiwis... Mais une que j’affectionne particulièrement, c’est celle de Sucré Salé, l’émission estivale qui entame sa onzième année à TVA.

J’ai souvent dit que c’était bizarrement une des émissions dans lesquelles je trouvais que les questions allaient le plus loin. On dirait que Guy Jodoin et son équipe se sont dit que ce n’était pas vrai qu’une émission d’été se devait d’être légère. Je crois que j’ai souvent l’air d’une fan finie par mes propos ici, mais j’aime vraiment beaucoup Guy Jodoin. On dirait que comme c’est un gentil, il peut aller très loin dans ses entrevues sans que l’invité se sente mis dans un coin. Il a un excellent sens de la répartie et est prêt à tout pour faire de la bonne télévision. Qui d’autre que lui peut demander à Guy Laliberté s’il a payé les 35 millions pour son voyage dans l’espace en argent ou par chèque..?

Ce soir dans la première, Guy Jodoin a aussi accepté de se faire tatouer « salé » alors que Stéphane Rousseau se faisait tatouer « sucré ». Il a du guts!Le hic, Stéphane Rousseau n’avait pas l’intention de le faire pour vrai, et il a quitté avant de se faire tatouer. Quel bon coup! En tant que fille qui aime avoir sa dose de nouvelles culturelles au quotidien, je vois donc avec bonheur la reprise de cette nouvelle saison. Sucré Salé, 30 degrés et l’odeur du barbecue… Sentez-vous l’été s’installer?

 

 

 

Aussi dans Télé :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!