Les motoneigistes pourraient avoir de la difficulté à pratiquer leur sport favori cet hiver. L’Union des producteurs agricoles (UPA) envisage de bloquer l’accès aux sentiers dès le 1er février si le dossier de réforme du programme de crédit de taxes foncières agricoles n’avance pas.

Selon ce que rapporte Radio-Canada, la réforme anticipée par l’UPA pourrait entraîner une augmentation moyenne de 47 % des taxes municipales et scolaires des agriculteurs, soit près de 1 200 $ par entreprise.

Par ailleurs, l’UPA aimerait voir la création d’un groupe de travail avec le gouvernement Couillard afin de discuter de la réforme. Par contre, l’UPA demande à ses membres d’être patients avant de retirer le privilège d’accès à leurs terres.

Des chiffres fournis par l’UPA laissent entendre que près de la moitié des producteurs agricoles en Estrie affichent des revenus inférieurs à 50 000 $.

Des répercussions dans la région

Pour le président du club des motoneigistes du Corridor permanent, Jean-Maurice Saumier, cette situation n’est pas nouvelle à ses yeux. «C’est un peu notre quotidien. Je ne veux pas trop m’avancer sur ce dossier, puisque je ne le connais pas suffisamment. Ce qui est clair, c’est que sans les agriculteurs, on n’a rien. Sans les droits pour passer sur les terres agricoles, on ne peut pratiquer notre sport favori. Les sentiers de notre club sont composés à 80 % de terres agricoles. On va suivre le dossier de près et on va respecter la décision que l’UPA prendra», souligne M. Saumier dans une entrevue accordée à TC Media.

La saison retardée

Malgré les chutes de neige du début du mois de décembre, la saison de motoneige n’est toujours pas entamée. La pluie verglaçante et les températures au-dessus du point de congélation compliquent quelque peu le travail des bénévoles. «On avait commencé à baliser les sentiers et à faire un peu de damage. Par contre, tout ça est tombé à l’eau en raison de la pluie du 26 décembre. Les champs et les fossés se sont remplis d’eau. Il faut tout recommencer le travail», confie le président du club des motoneigistes du Corridor permanent.

Selon le principal intéressé, la saison de motoneige devrait s’entamer au début du mois de janvier. «Une saison qui débute avant le premier mois de l’année, c’est un bonus pour nous. Il faut attendre que le fond de neige gèle un peu», ajoute-t-il.

La prochaine saison s’annonce aussi prometteuse au niveau du nombre de membres. Jean-Maurice Saumier confirme que la prévente qui s’est conclue le 9 décembre dernier a été très positive. «On est dans la moyenne des bonnes saisons. Ce n’est pas comparable à l’an dernier», laisse entendre M. Saumier.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus