Josie Desmarais/Métro Denis Coderre

La Ville de Montréal veut avoir droit à sa part des redevances générées par la légalisation du cannabis.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a expliqué mercredi, lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif, que la mise en marché légale de la marijuana obligera la Ville à mettre en place «des ressources supplémentaires» pour encadrer ces nouvelles activités commerciales et leurs impacts sur les citoyens, ce qui fait en sorte qu’il souhaite obtenir son dû.

«S’il y a des montants qui vont du côté des provinces et d’Ottawa, c’est sûr qu’en terme de redevances, Montréal doit avoir droit au chapitre, comme les grandes municipalités», a affirmé le maire.

M. Coderre a par ailleurs annonce qu’un comité de travail sera mis sur pied par la Ville de Montréal pour discuter d’enjeux touchant la réglementation, l’habitation, le commerce, la sécurité publique et la santé publique.

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) a évalué, dans un note publiée en décembre dernier, que la marché québécois du cannabis se chiffrerait à 1,3G$. Si la Société des alcools du Québec devenait responsable de ces activités commerciales, le gouvernement du Québec pourrait recevoir des redevances d’environ 457M$, d’après les estimations de l’IRIS.

 

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!