Collaboration spéciale

Le maire de Montréal a annoncé dimanche l’implantation d’ici le printemps 2016 de 53 points de recharge pour véhicules électriques dans les rues du centre-ville.

Le conseil municipal doit octroyer lundi un contrat de 412 280,50$ à l’entreprise AddÉnergie Technologies pour la fourniture de 25 bornes doubles et trois bornes de recharge rapide. Le gouvernement du Québec a pour sa part annoncé qu’il financerait jusqu’à 40% du coût de l’achat de 53 points de recharge supplémentaires, selon un échéancier qui doit être déterminé par la ville.

Ces bornes seront installées à partir de novembre un peu partout dans l’arrondissement Ville-Marie. Pour les utiliser, il faudra occuper des places de stationnement qui seront réservées aux véhicules électriques.

Il s’agit d’un premier pas vers l’objectif d’implanter 1000 points de recharge dans la ville d’ici 2020. La Ville et le gouvernement provincial espèrent ainsi encourager les citoyens à acquérir des voitures électriques en facilitant leur recharge.

«C’est toujours le même dilemme : il n’y a pas assez de bornes de recharge parce qu’il n’y a pas assez de véhicules électriques, il n’y a pas assez de véhicules électriques parce qu’il n’y a pas assez de bornes de recharge. Montréal a décidé d’assumer sa responsabilité et de prendre le leadership», a souligné le maire Denis Coderre, estimant que Montréal deviendra la première ville du Canada à disposer d’un aussi grand réseau.

Par ailleurs, 80 bornes hors rue sont présentement en installation sur des terrains appartenant à la Ville, comme des stationnements de centres communautaires et de bibliothèques. Un projet pilote de 15 mois d’implantation de deux bornes sur rue dans le centre-ville a toutefois démontré que ces dernières seraient plus utilisées que celles hors rue, selon Sylvain Ducas, directeur de la Direction de l’urbanisme à la Ville de Montréal. «Il y a eu de 60 à 75 recharges par borne double par mois, soit au moins une par jour à chaque point de recharge. Ces bornes sont plus accessibles pour les citoyens», a argué M. Ducas.

Communauto, qui possède la plus grande flotte de véhicules électriques en libre-service, soit 50, a indiqué que l’ajout de ces bornes arrivait à point, puisque l’entreprise souhaite doubler ce nombre d’ici les prochains mois et continuer à l’augmenter progressivement par la suite. «Le problème est que l’arrondissement Ville-Marie, contrairement à d’autres arrondissements, n’accepte pas que nos véhicules soient laissés dans ses rues avec notre vignette universelle», a soulevé Marco Viviani, directeur Développement et relations publiques chez Communauto.

Le conseiller de l’opposition Sylvain Ouellet a pour sa part déploré que la stratégie d’électrification de la Ville soit peu liée à de la création d’emplois à Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!