HO HO / La Presse Canadienne

La Gendarmerie royale du Canada au Manitoba a utilisé une stratégie inhabituelle pour tenter de résoudre un dossier de meurtre vieux de 30 ans: envoyer des messages sur Twitter au nom de la victime.

Kerrie Ann Brown avait 15 ans lorsqu’elle a quitté une fête à Thompson, au Manitoba. Elle n’a plus jamais été revue.

Selon la police, elle a été violée, tuée, puis abandonnée près d’un sentier équestre en octobre 1986.

La GRC a publié sur Twitter une série de messages rédigés du point de vue de l’adolescente, accompagnés de son nom en mot-clic.

Les messages racontent sa dernière journée avant de mourir, faisant référence à ses matières scolaires préférées, à une manie de son frère et au dernier repas qu’elle a mangé avec sa famille.

Les messages demandent à quiconque ayant de l’information sur la mort de l’adolescente de communiquer avec la police.

«Quelqu’un sait malgré le silence. Parlez. Ne soyez pas lâche. Comment pouvez-vous vivre sachant ce qui m’est arrivé?», demande l’un des messages.

«Ce que vous m’avez fait a détruit ma famille & amis. Je n’ai rien fait de mal. J’étais une fille heureuse de 15 ans.»

La GRC n’a pas immédiatement répondu à une demande d’entrevue au sujet de cette approche.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!