SAINT-HYACINTHE, Qc — De nouvelles accusations criminelles ont été déposées mardi contre les deux adolescents liés à un présumé complot de meurtre et d’agression sexuelle visant des élèves de leur école à Saint-Hyacinthe. Il y a désormais six victimes alléguées, selon les documents de la cour.

Les deux jeunes, âgés de 14 et 16 ans, étaient de retour mardi matin devant la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec, à Saint-Hyacinthe. Ils ont été formellement accusés d’avoir tenté d’administrer une substance soporifique à une personne dans le but de l’agresser sexuellement.

Le tribunal a ordonné qu’une nouvelle évaluation psychologique plus approfondie des adolescents soit effectuée au cours des prochaines semaines afin d’évaluer leur risque de dangerosité. Les accusés demeurent détenus en centre jeunesse durant cette procédure, qui doit s’échelonner jusqu’au 15 novembre.

Les deux accusés ont été arrêtés le 14 septembre, après que la mère de l’un d’eux eut pris connaissance de leurs intentions sur le réseau social Facebook.

Ils font face à un total de 23 chefs d’accusation, dont complot pour meurtre, complot pour commettre une agression sexuelle et divers chefs liés à des voies de fait et à des voies de fait armées.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus