Archives Métro Carlos Leitao

QUÉBEC — Le gouvernement Couillard présentera mardi sa mise à jour économique et financière pour le premier semestre de 2016.

L’attachée de presse du ministre des Finances, Carlos Leitao, a confirmé l’information jeudi après-midi.

Les comptes publics qui valident les chiffres pour la période de 2015-2016 seront déposés au début de la séance de l’Assemblée nationale mardi après-midi, puis M. Leitao tiendra une conférence de presse après la période de questions. Les comptes publics devraient permettre de savoir si le surplus budgétaire engrangé en 2015-2016 a bel et bien été de 1,8 milliard $.

La mise à jour économique et financière vise à réviser au besoin le cadre financier présenté au budget de mars 2016, ainsi que les prévisions de revenus et de dépenses.

Rappelons que le gouvernement Couillard visait encore une fois un budget équilibré pour 2016-2017, assorti d’un surplus de 2 milliards $ qui serait versé au Fonds des générations.

Québec prévoyait aussi dans son budget présenté en mars une croissance économique faible, soit une hausse du PIB réel de 1,5 pour cent en 2016 et de 1,6 pour cent en 2017. Le budget devait aussi contribuer à créer ou maintenir 25 000 emplois cette année.

En septembre, M. Leitao avait constaté une baisse des exportations québécoises, qui pourrait affecter la croissance économique. Selon le ministre, la situation pouvait se compliquer à moyen terme si le niveau des exportations n’augmentait pas.

Il estimait néanmoins que le plan financier de son gouvernement demeurait réalisable. Il se disait confiant que les perspectives économiques allaient s’améliorer, principalement grâce au marché américain, aux troisième et quatrième trimestres.

Dans une analyse publiée en août, le Mouvement Desjardins a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique en les faisant passer de 1,3 pour cent à 1,2 pour cent cette année, et de 1,8 pour cent à 1,7 pour cent l’an prochain.

Cependant, en octobre, Desjardins soulignait que le chômage avait diminué en septembre et que le Québec était à l’avant-scène des gains du marché du travail au pays, avec 38 300 emplois créés.

Le gouvernement Couillard anticipait par ailleurs une croissance de 3,2 pour cent de ses revenus consolidés pour 2016-2017, et en contrepartie une croissance de 2,5 pour cent de ses dépenses.

Lors de la précédente mise à jour économique à l’automne 2015, Québec avait révisé à la baisse ses surplus, mais avait aussi annoncé un léger réinvestissement de 100 millions $ sur deux ans en éducation, un secteur dans lequel le gouvernement avait été durement critiqué.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus