OTTAWA — Un nouveau rapport, dévoilé vendredi, suggère de doubler les dépenses du gouvernement fédéral en matière de logement abordable au cours des dix prochaines années pour mettre fin à l’itinérance.

Deux groupes, l’Observatoire canadien sur l’itinérance et l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance, affirment qu’un tel investissement ferait de l’itinérance un enjeu rare, de courte durée et non récurrent.

Le rapport recommande que le financement prévu pour l’itinérance au cours de la prochaine décennie passe de 22,6 milliards $ à 43,8 milliards $.

Cette hausse représenterait un 50 $ additionnel per capita annuellement, ajoute le rapport qui ne manque pas de rappeler que les problèmes liés à l’itinérance engendrent des coûts annuels de 7 milliards $ pour l’économie canadienne.

Le gouvernement libéral proposera sous peu une nouvelle stratégie nationale sur le logement. Ottawa a déjà annoncé qu’il prévoyait augmenter le financement accordé au logement abordable, mais les deux groupes demandent au gouvernement d’aller encore plus loin.

«C’est l’occasion de corriger plus de 25 ans d’investissements inadéquats, qui ont mené à une crise du logement abordable. C’est également l’occasion de mettre fin à l’itinérance au Canada une fois pour toutes», a déclaré le directeur de l’Observatoire, Stephen Gaetz.

«Nous savons également que résoudre le problème de l’itinérance est beaucoup moins coûteux que l’ignorer», a ajouté le président de l’Alliance, Tim Richter.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus