BROSSARD, Qc — La gouvernance de l’agglomération de Longueuil est dysfonctionnelle et inéquitable, déplorent les maires de Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert.

Les maires des municipalités reconstituées disent qu’ils «paient trop pour Longueuil».

Dans une déclaration commune publiée mardi soir, ils ont réclamé à la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, la tenue d’une table des maires afin de discuter de la réforme à apporter à la gouvernance de l’agglomération.

Paul Leduc, maire de Brossard, Martin Murray, maire de Saint-Bruno-de-Montarville, et Alain Dépatie, maire de Saint-Lambert, demandent notamment une réforme du mode de financement de l’agglomération et une modification de la composition du conseil d’agglomération afin que seuls les maires puissent y siéger.

Les dirigeants municipaux voudraient aussi que l’administration de l’agglomération devienne indépendante de la Ville de Longueuil.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus