TORONTO — Les enquêteurs fédéraux ne sont pas parvenus à identifier l’objet aérien qui a forcé les pilotes d’un vol à destination de Toronto à faire des manoeuvres d’évitement, faisant deux blessés légers chez les membres de l’équipage.

Le 14 novembre dernier, un vol du transporteur Porter en partance d’Ottawa qui survolait le lac Ontario a évité de justesse une collision avec un objet que certains membres de l’équipage ont identifié comme un drone.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a annoncé qu’il avait clos son enquête sur l’incident, affirmant que la description et la taille de l’objet ne correspondaient pas aux caractéristiques d’un drone.

De plus, l’incident est survenu trop loin de la rive et à trop haute altitude pour que ce soit un drone, a indiqué le BST.

L’appareil Dash 8, qui transportait 54 passagers, était à 3000 mètres d’altitude vers 7 h 30 lorsque l’incident est survenu. L’avion était alors à 55 kilomètres de l’aéroport de Toronto.

L’événement a été classé par le BST comme une quasi-collision avec un objet aérien non identifié. L’organisme fédéral ne fournira pas de rapport complet et public.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus