TORONTO — Les enquêteurs fédéraux ne sont pas parvenus à identifier l’objet aérien qui a forcé les pilotes d’un vol à destination de Toronto à faire des manoeuvres d’évitement, faisant deux blessés légers chez les membres de l’équipage.

Le 14 novembre dernier, un vol du transporteur Porter en partance d’Ottawa qui survolait le lac Ontario a évité de justesse une collision avec un objet que certains membres de l’équipage ont identifié comme un drone.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a annoncé qu’il avait clos son enquête sur l’incident, affirmant que la description et la taille de l’objet ne correspondaient pas aux caractéristiques d’un drone.

De plus, l’incident est survenu trop loin de la rive et à trop haute altitude pour que ce soit un drone, a indiqué le BST.

L’appareil Dash 8, qui transportait 54 passagers, était à 3000 mètres d’altitude vers 7 h 30 lorsque l’incident est survenu. L’avion était alors à 55 kilomètres de l’aéroport de Toronto.

L’événement a été classé par le BST comme une quasi-collision avec un objet aérien non identifié. L’organisme fédéral ne fournira pas de rapport complet et public.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!