SHAWINIGAN, Qc — Des agents de protection de la faune ont mis fin mercredi aux activités de braconnage de deux groupes d’individus qui sévissaient en Mauricie.

Plus d’une trentaine de perquisitions ont été effectuées à différents endroits à La Tuque, Shawinigan et Trois-Rivières.

En tout, 59 personnes sont visées pour un total de 320 chefs d’accusation.

S’ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d’amendes pouvant atteindre 700 000 $.

Les activités illégales des individus concernés se déroulaient dans les secteurs de Saint-Georges-de-Champlain, de Sainte-Thècle, du lac Saint-Pierre et du réservoir Gouin.

On leur reproche notamment la vente et l’achat illégaux d’orignaux, de cerfs de Virginie et de dorés.

Les infractions comprennent également la chasse de nuit, la chasse au gros gibier avec engins prohibés et la possession d’une quantité de poissons supérieure au quota quotidien.

Les agents ont pu réunir suffisamment de preuves à la suite d’un travail d’enquête amorcé en 2014.

L’opération, appelée «Crépuscule», a mobilisé 170 agents de protection de la faune en provenance de diverses régions du Québec, assistés de l’escouade canine.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus