JASON FRANSON JASON FRANSON / La Presse Canadienne

COLD LAKE, Alb. — Un pilote de CF-18 est mort, lundi, lorsque son appareil s’est écrasé près de la frontière entre l’Alberta et la Saskatchewan, ont annoncé les Forces armées canadiennes.

Un hélicoptère de la base militaire de Cold Lake, en Alberta, a été dépêché vers le lieu de l’écrasement. Les Forces armées ont confirmé sur Twitter la mort du pilote de l’appareil monoplace. Selon un porte-parole, l’avion était aussi rattaché à la base de Cold Lake.

Le nom de la victime ne sera pas dévoilé avant que ses plus proches parents n’aient été avisés de son décès, indique le ministère de la Défense nationale.

«Peu après 11 h, un chasseur CF-188 Hornet à habitacle monoplace de la 4e Escadre Cold Lake s’est écrasé au polygone de tir aérien de Cold Lake, à proximité du Polygone d’évaluation de Primrose Lake», en Saskatchewan, a indiqué le ministère.

Une enquête de la sécurité des vols de l’aviation militaire va être menée afin de déterminer la cause de l’accident.

Le commandant de l’armée de l’air, le lieutenant général Michael Hood, a indiqué que l’avion s’était écrasé durant un entraînement de routine de l’un des deux escadrons de CF-18 de la base de Cold Lake.

La base de Cold Lake est la plus occupée des bases aériennes d’avions-chasseurs au pays. Elle sert d’école de formation pour tous les pilotes de l’armée canadienne.

«C’est un jour très, très triste pour l’ARC (Aviation royale canadienne) et nos coeurs sont avec la famille de notre membre décédé», a dit M. Hood.

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, n’a pas voulu s’avancer sur la possible cause de l’incident, faisant valoir qu’il était trop tôt pour juger de la situation.

«La meilleure chose que nous pouvons faire pour l’instant est de donner aux Forces armées canadiennes tout l’espace pour qu’elles puissent faire le travail nécessaire et (à ce moment-là) nous en aurons plus à dire.»

Au moins 10 pilotes ont perdu la vie dans des écrasements de CF-18 depuis que l’armée a fait l’acquisition de sa flotte de 138 avions-chasseurs, en 1980, au prix de 5 milliards $.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus