OTTAWA — Des responsables fédéraux ont indiqué qu’au moins 10 000 bovins seront abattus en raison d’une éclosion de tuberculose bovine dans l’Ouest canadien.

Le docteur Harpeet Kochhar, vétérinaire en chef à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), a affirmé que les animaux provenaient de certains des ranchs mis en quarantaine dans le sud-est de l’Alberta.

Appelé lundi à évaluer le nombre de bêtes qui seront abattus, M. Kochhar a dit qu’il serait «probablement dans les environs de 10 000».

L’agence a affirmé que ces animaux étaient considérés à «risque élevé» de contracter ou de transmettre la maladie, même si seulement six bêtes ont testé positif à la tuberculose bovine depuis la confirmation du premier cas en septembre.

L’agence a déclaré la semaine dernière six propriétés à «risque élevé» de transmission.

M. Kochhar a indiqué que l’ACIA avait ajouté 12 autres fermes à la liste, portant le total à 18. Il a affirmé que seuls les animaux abattus testant négatifs à la tuberculose bovine seront considérés acceptables pour la consommation humaine.

Les producteurs perdant leurs animaux sont dédommagés en vertu de directives de l’ACIA. Le gouvernement fédéral a promis de l’aide aux propriétaires de ranchs.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!