OTTAWA — Des responsables fédéraux ont indiqué qu’au moins 10 000 bovins seront abattus en raison d’une éclosion de tuberculose bovine dans l’Ouest canadien.

Le docteur Harpeet Kochhar, vétérinaire en chef à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), a affirmé que les animaux provenaient de certains des ranchs mis en quarantaine dans le sud-est de l’Alberta.

Appelé lundi à évaluer le nombre de bêtes qui seront abattus, M. Kochhar a dit qu’il serait «probablement dans les environs de 10 000».

L’agence a affirmé que ces animaux étaient considérés à «risque élevé» de contracter ou de transmettre la maladie, même si seulement six bêtes ont testé positif à la tuberculose bovine depuis la confirmation du premier cas en septembre.

L’agence a déclaré la semaine dernière six propriétés à «risque élevé» de transmission.

M. Kochhar a indiqué que l’ACIA avait ajouté 12 autres fermes à la liste, portant le total à 18. Il a affirmé que seuls les animaux abattus testant négatifs à la tuberculose bovine seront considérés acceptables pour la consommation humaine.

Les producteurs perdant leurs animaux sont dédommagés en vertu de directives de l’ACIA. Le gouvernement fédéral a promis de l’aide aux propriétaires de ranchs.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus