Collaboration spéciale Guy Drouin est mort subitement, à l'âge de 69 ans, des suites d'un cancer foudroyant.

L’homme d’affaires de Québec, Guy Drouin, est décédé de façon subite lundi en soirée à l’âge de 69 ans. Le propriétaire et fondateur du Village Vacances Valcartier ne pourra donc inaugurer le méga parc aquatique intérieur sur le point de compléter son complexe récréotouristique de la banlieue nord de Québec.

C’est par le biais d’un communiqué que la désolante nouvelle a été confirmée mardi. «C’est avec une profonde tristesse que la famille et la direction des parcs de Valcartier et de Calypso annoncent le décès de Guy Drouin, le visionnaire derrière la création du parc aquatique Calypso en banlieue d’Ottawa et du complexe multi parcs du Village Vacances Valcartier situé en banlieue de Québec», précise-t-on.

Ironie du sort, M. Drouin rend l’âme au moment même où son parc aquatique intérieur géant doit ouvrir ses portes samedi matin. L’homme aura eu le temps de réaliser son rêve d’ajouter le Bora Parc et un hôtel quatre étoiles à son complexe récréotouristique de Valcartier. Toutefois, il ne pourra assister à l’inauguration officielle imminente de cet investissement de 70M$.

Selon les informations obtenues, Guy Drouin a été victime d’un cancer foudroyant qui s’est récemment déclaré et l’a rapidement emporté. Au cours de ces derniers jours, il a toutefois pu surveiller de sa chambre d’hôpital l’avancement du chantier grâce à des systèmes de caméras installés par ses Mathieu, Simon et Jérôme Drouin, tous trois vice-présidents du Village Vacances Valcartier.

«Nous sommes tous secoués de ce départ et sommes éplorés de savoir que notre père n’aura pas pu voir sa plus récente création en action, le Bora Parc. Ce parc et son hôtel étaient le plus gros projet de sa vie et représentent le legs de notre père en faveur de la région. Sa disparition nous brise le coeur, mais son audace et sa générosité légendaires nous traceront le chemin pour l’avenir. Cet homme d’exception a dédié sa vie à amuser les familles du pays et il a gardé le sourire jusqu’à la fin», ont déclaré Mathieu, Simon et Jérôme Drouin.

Voyant poindre sa 70e année de vie qui aurait débuté en avril 2017, en vue d’une retraite méritée, l’homme d’affaires avait initié la mise en place d’un plan de transition précis en compagnie de l’homme d’affaires Louis Massicotte, ami et conseiller de M. Drouin.

Les détails concernant la cérémonie de commémoration seront communiqués ultérieurement par la conjointe de M. Drouin, Parise Lafontaine, et par ses fils Mathieu Drouin, Simon Drouin et Jérôme Drouin.

Sympathies
Les messages de sympathies n’ont pas tardé. Parmi eux, le maire de Québec, Régis Labeaume, a transmis ses condoléances à la famille du disparu. Il a souligné l’apport inestimable de l’homme d’affaires au développement économique de la région.

«Le décès de Guy Drouin nous attriste profondément et est une énorme perte pour la communauté d’affaires et touristique de la grande région de Québec, a souligné le maire Labeaume. M. Drouin était un bâtisseur qui innovait et qui a su faire du Village Vacances Valcartier une destination adorée du public. Respecté par tous les acteurs l’industrie touristique, ce visionnaire nous manquera tous.»

Parcours d’un bâtisseur
En 1972, après des études en génie, Guy Drouin avait acquis de son père de vastes terrains à Valcartier, à 20 minutes de Québec, sur lesquels il a développé le plus grand centre de jeux d’hiver en Amérique. Il inventa par le fait même la glissade sur chambre à air. Par la suite, il y créa le plus grand parc aquatique au pays, en impliquant très tôt ses fils dans les opérations.

En 2010, il a répété l’exploit en ouvrant Calypso avec le soutien de ses fils à Limoges, à 20 minutes d’Ottawa. Un parc qui a même dépassé le succès de Valcartier et qui a mérité en 2015 le titre de meilleur parc thématique au pays.

Enfin, en décembre 2016, le Bora Parc ouvrira ses portes et confirmera l’existence du seul parc aquatique intérieur sans fenêtres au monde. Cela permet de recréer intégralement le climat tropical. Sa dimension est de six fois la grandeur d’une patinoire de LNH et il amusera des centaines de milliers de familles au cours des prochaines décennies comme le souhaitait Guy Drouin.

Le Village Vacances Valcartier se veut le plus grand «resort» de l’est du pays, avec des investissements privés totalisant 130M$. Pour sa part, Calypso s’avère le parc aquatique le plus fréquenté au Canada, grâce à des investissements de plus de 60M$.

La devise qui a guidé Guy Drouin toute sa vie était : «aucun rêve n’est trop grand».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus