Daniel Levesque Lyne Morissette, pendant sa conférence de 13 minutes, "La résilience : des écosystèmes aux humains", donnée au pâlais Montcalm de Québec samedi 26 novembre.

D’aucuns qualifieraient son expérience de «terrible», d’autres de l’ «épreuve d’une vie». La chercheuse de Sainte-Luce, Lyne Morissette, qualifie la tumeur au cerveau qu’on lui a diagnostiquée en avril, de véritable «cadeau» et en a fait l’objet d’une conférence particulière sur la résilience.

Le 22 avril, une tumeur de 4cm lui était diagnostiquée. Le 25 avril, elle était opérée et quelques semaines plus tard, elle gravissait un mont dans le parc de la Gaspésie. «J’ai été chanceuse, admet-elle, mais je crois que c’est parce que d’entrée de jeu, j’ai accepté que j’allais mourir, sans larmes et sans colère. Cette acceptation, cette résilience, m’a permis de m’en sortir et quand j’ai appris que j’étais sauvée, j’ai vécu cela comme un bonus de vie. Depuis, j’aspire à utiliser mon temps pour faire des choses significatives», exprime-t-elle, soulignant que si elle avait à changer le cours de sa vie, elle choisirait malgré tout de revivre cette épreuve.

Lyne Morissette souhaitait transmettre l’enseignement qu’elle a tiré de cette expérience de vie avec le plus grand nombre, et pour ce faire, l’événement TEDx lui semblait être la parfaite tribune. La chercheuse y a expliqué de quelle façon elle a fait face à cette «bombe atomique» qui a changé sa vie à tout jamais, avec son œil de biologiste marine, devant quelque 400 spectateurs réunis samedi au Palais Montcalm de Québec à l’occasion d’une journée de 12 conférences TEDx, des conférences qui permettent de diffuser des idées qui «gagnent à être partagées». Les sujets y sont variés et les conférences, largement relayées sur le Web.

Tous les événements d’une vie sont nécessaires
Le message qu’elle souhaite faire passer? «La prochaine fois que vous aurez à vivre quelque chose d’épeurant, rappelez-vous que cela pourrait être un cadeau dans votre vie. Tous les événements d’une vie sont nécessaires, de la même manière que tout est utile, dans la nature. Le ver hermelle, une «bibitte» une peu laide, qui creuse des tubes permet à toute une panoplie d’autres espèces de vivre dans un écosystème, de la même manière, les événements désagréables de la vie sont eux aussi nécessaires. Il faut trouver une façon d’apprendre à trouver un côté positif à toute chose», énonce-t-elle.

Une bombe atomique
Lyne Morissette fait le parallèle avec le monde dans lequel elle évolue, la biologie marine et le fonctionnement des écosystèmes: «Dans des atolls du Pacifique, comme à Bikini Atoll, des essais nucléaires ont eu lieu il y’a près de 60 ans, irradiant la nature environnante. Il y a quelques mois, des collègues chercheurs ont pu remettre les pieds sur ces atolls pour y découvrir que tout est redevenu magnifique, comme avant, les coraux, les poissons, les végétations, tout. De la même façon, lorsque j’ai vécu ma «bombe atomique», ma tumeur au cerveau de la taille d’une clémentine, je m’en suis sortie grâce à ma capacité de résilience, de me dire que les événements désagréables permettent de nous rendre plus forts».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus