FREDERICTON — Une entente visant à éliminer les obstacles au camionnage a été conclue entre l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.

Elle permettra aux conducteurs de grands trains routiers, des ensembles formés par un camion-tracteur attelé à plusieurs remorques, de circuler dans les quatre provinces.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick, Bill Fraser, croit que cette harmonisation améliorera la circulation des marchandises entre les provinces.

Pour sa part, Jean-Marc Picard, de l’Association du camionnage des provinces de l’Atlantique, basée à Dieppe, soutient que l’harmonisation est essentielle pour rendre l’industrie plus concurrentielle et créer les gains d’efficacité dont les transporteurs ont grandement besoin.

Au Nouveau-Brunswick, environ 4,8 pour cent du produit intérieur brut est attribuable à l’industrie du transport et de l’entreposage, selon le gouvernement, qui ajoute que le camionnage représente plus de la moitié de cette activité économique.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus