TC Média Gracieuseté Considérés au départ comme des témoins importants par la Sûreté du Québec, Richard Hunt et Mélanie Binette font face à de graves accusations.

Deux accusations de meurtre au premier degré et une accusation de tentative de meurtre ont été déposées le mardi 6 décembre au palais de justice de Valleyfield, à l’endroit de Richard Hunt résident de Les Cèdres et Mélanie Binette de Coteau-du-Lac, en lien avec le double meurtre survenu la veille à Vaudreuil-Dorion.

Les deux accusés, bien connus du milieu judiciaire pour avoir été arrêtés en octobre 2013 dans un dossier de trafic de drogue en milieu carcéral, ont plaidé non coupable sur les trois accusations portées.

L’arrestation de Richard Hunt et Mélanie Binette est survenue le lundi 5 décembre.  «Ils avaient convenu de se livrer à mon bureau le 6 décembre, indique l’avocat de Richard Hunt, Me Guy Lalonde. Toutefois, ils ont été appréhendés la veille par la Sûreté du Québec.»

Les deux accusés seront ramenés devant le tribunal le jeudi 8 décembre pour la suite des procédures. La défense de Mélanie Binette est assurée par Me Alexandre Dubé.

Récapitulatif des faits
Le jeudi 1er décembre, vers 13 h, deux hommes criblés de balles sont retrouvés sans vie sur un terrain de la montée d’Alstonvale à Vaudreuil-Dorion. Une première victime est rapidement identifiée. Il s’agit de Joseph Fluet, 45 ans, un membre en règle des Rock Machine. Plus tard, les policiers sont parvenus à identifier l’autre victime, Steven Lamarsh, 38 ans, également membre en règle des Rock Machine et qui, selon les informations obtenues, oeuvrait dans la criminalité dans l’Ouest canadien.

Bien que rien ne laissait présager qu’une troisième victime était également visée dans le dossier, une jeune femme dans la vingtaine figure également au nombre des victimes. Le duo aurait tenté de causer sa mort en utilisant une arme à feu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!