MONTRÉAL — L’auteur Maxime Roussy a été reconnu coupable d’agression sexuelle armée, de leurre informatique et d’autres accusations à caractère sexuel à l’endroit d’une mineure, mardi, au palais de justice de Montréal.

Il faisait face à 11 chefs d’accusation pour des gestes commis à l’endroit d’une enfant qui était une admiratrice de l’auteur jeunesse à succès.

La victime avait connu Maxime Roussy à l’âge de 11 ans et une première relation sexuelle était survenue lorsqu’elle était âgée de 14 ans.

La victime avait rencontré l’accusé en 2005 dans un salon du livre. Des contacts virtuels à caractère sexuel s’étaient par la suite établis entre les deux et, en 2008, ces contacts s’étaient matérialisés dans les faits.

L’adolescente avait été incitée à se livrer à des actes sexuels sadomasochistes par l’accusé lors de rencontres dans des motels de Montréal et de Québec.

La juge Dominique Joly, de la Cour du Québec, a acquiescé sans hésiter à la demande d’incarcération immédiate de la procureure de la Couronne, Me Caroline Dulong.

L’accusation d’agression sexuelle armée contre une mineure est assortie d’une peine d’emprisonnement maximale pouvant atteindre 14 ans.

Les représentations sur la peine devraient avoir lieu le 11 janvier, mais cette date devra être confirmée mercredi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!