Les travailleurs de l’usine de Longueuil de Pratt & Whitney ont ratifié une convention collective d’une durée de cinq ans, dimanche.

Les syndiqués membres d’Unifor ont accepté l’entente dans une proportion de 85 %.

Le représentant national d’Unifor, Éric Titley, parle d’un contexte particulier qui a mené à un contrat hors norme par sa durée. Il mentionne le programme de retraite anticipée, dont pourront se prévaloir plus de 900 membres, et le remplacement de 90 % de ces emplois, ce qui est avantageux pour la main d’oeuvre plus jeune.

De son côté, le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné, souligne les investissements de 110 millions $ qui seront faits au cours des prochaines années dans l’entreprise. Il fait valoir, par voie de communiqué, que c’est «un gage d’avenir pour nos emplois et pour les jeunes».

La convention collective actuelle arrivera à échéance en février prochain. Les parties étaient en négociation depuis deux semaines.

Pratt & Whitney emploie plus de 2000 membres d’Unifor, principalement à son usine de Longueuil.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!