Collaboration spéciale Deux citoyens désirant faire de la pêche blanche en ce début d'hiver ont eu une très mauvaise surprise.

Deux hommes ont risqué imprudemment leur vie dans la matinée du 21 décembre en partant installer leur cabane à pêche à 100 pieds de la rive, à la hauteur de la 2e Avenue, pour voir leur véhicule crouler sous la glace de la rivière des Mille-Îles.

Dans ce secteur situé à l’est du pont Arthur-Sauvé, l’épaisseur de la glace n’est pas vérifiée. Les deux Lavallois tentaient alors d’installer leur repaire de pêcheurs pour s’adonner une première fois à leur activité de prédilection.

Quand la glace a commencé à craquer, le conducteur du véhicule est sorti prestement et s’est rapidement dirigé vers la rive afin de chercher du secours, pendant que son compagnon était toujours prisonnier de la cabane.

L’appel au 911 a été fait à 10h35, une première unité de pompiers arrivant sur place 6 minutes plus tard et à réclamé aussitôt l’assistance des escouades de sauvetage nautique. On ignorait alors qu’un homme était resté sur la glace menaçant de se fendre de nouveau.

Venues de Sainte-Rose et Chomedey, les pompiers spécialisés dans ce type d’intervention ont vite installé leurs cordages et récupéré le citoyen, le sortant de la cabane et l’amenant sur le bord de l’eau.

Il était alors quelques minutes passées 11h. Aucun soin n’a été nécessaire pour les deux pêcheurs secoués par leur mésaventure.

Cependant, leur jeep Cherokee a croulé sous la glace et flotté pendant quelques temps avant d’être remorqué hors de l’eau. La perte est totale et les dommages sont évalués à environ 15 000 $.

Le Service de sécurité incendie de Laval rappelle qu’il est important de s’adonner à la pêche blanche dans les zones déterminées et balisées à cet effet, des tests d’épaisseur de glace y étant fréquemment effectués.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!