MONTRÉAL — Le dossier d’Alice Paquet, qui allègue avoir été agressée sexuellement par le député québécois Gerry Sklavounos, a été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) mercredi.

Le porte-parole du DPCP, Jean-Pascal Boucher, a confirmé jeudi matin que le dossier avait été reçu et qu’il sera analysé.

L’histoire d’Alice Paquet avait fait grand bruit au Québec à l’automne.

Mme Paquet avait révélé lors d’un discours dans une manifestation à Québec qu’elle avait été agressée par un député libéral, dont le nom avait été révélé le lendemain.

Gerry Sklavounos n’a pas été accusé, il a clamé son innocence et l’affaire ne s’est pas encore retrouvée devant les tribunaux.

Le député de Laurier-Dorion a toutefois été exclu du caucus libéral et par le fait même démis de ses fonctions de leader adjoint du gouvernement, poste qu’il occupait depuis 2014.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus