MONTRÉAL — Le dossier d’Alice Paquet, qui allègue avoir été agressée sexuellement par le député québécois Gerry Sklavounos, a été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) mercredi.

Le porte-parole du DPCP, Jean-Pascal Boucher, a confirmé jeudi matin que le dossier avait été reçu et qu’il sera analysé.

L’histoire d’Alice Paquet avait fait grand bruit au Québec à l’automne.

Mme Paquet avait révélé lors d’un discours dans une manifestation à Québec qu’elle avait été agressée par un député libéral, dont le nom avait été révélé le lendemain.

Gerry Sklavounos n’a pas été accusé, il a clamé son innocence et l’affaire ne s’est pas encore retrouvée devant les tribunaux.

Le député de Laurier-Dorion a toutefois été exclu du caucus libéral et par le fait même démis de ses fonctions de leader adjoint du gouvernement, poste qu’il occupait depuis 2014.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!