Adaée Beaulieu/TC Media L’Agence des services frontaliers du Canada a réalisé une perquisition dans la résidence de Huai Guo Li, à Carignan, le 20 octobre.

Huai Guo Li, 59 ans, de Carignan, est accusée d’avoir aidé ou encouragé une ou plusieurs personnes à entrer illégalement au Canada. Elle fait aussi fait face à trois chefs d’accusation pour complot.

Quatre autres personnes et elle ont été arrêtées après que l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), la Gendarmerie royale du Canada(GRC) et Service de police mohawk d’Akwesasne (SPMA) aient exécuté des mandats de perquisition dans des résidences situées au Québec et en Ontario, le 20 octobre.

Leur arrestation est survenue à la suite d’une enquête de sept mois sur une opération de passage de clandestins dans la région de Cornwall-Massena, dans le cadre du projet Oinertia. Ce dernier est une enquête conjointe à laquelle participaient ASFC, la GRC, le SPMA et le Groupe de travail sur l’exécution et la sécurité à la frontière de Massena. Elle portait sur le passage clandestin de ressortissants étrangers vers le nord et le sud dans la région de Cornwall, en Ontario, de Saint-Régis, au Québec, et de Massena, dans l’État de New York.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!